Matériau de toiture

Le matériau de toiture est un plastique stratifié à base de papier (carton de toiture) et de résine bitumineuse. En conséquence, il s’agit d’un matériau souple et flexible (laminé), suffisamment durable, résistant aux rayons UV, aux températures extrêmes, aux intempéries, à la légèreté et doté de bonnes propriétés d’imperméabilisation et diélectriques. Comme vous pouvez le constater, de nombreux avantages sont énumérés. Cet article vous expliquera comment recouvrir correctement le feutre de toiture avec un matériau de couverture pour la construction de toitures et d’imperméabilisation économiques (principalement les fondations).

L'inconvénient du bitume est que la base en carton, bien que imprégnée de bitume à bas point de fusion, puisse éventuellement se décomposer ou absorber de l'humidité si la couche protectrice est brisée. En outre, instable à la perforation et à la déchirure; le matériau est sombre, ce qui signifie qu'il fait très chaud du soleil (même s'il est recouvert d'une couche de résine bitumineuse réfractaire).

Le carton pour matériau de couverture de différentes marques a une densité différente, ce qui en détermine le but. La longueur du rouleau est de 15 mètres, et le poids et la force de tous sont différents. Avant de recouvrir le toit, le feutre de couverture en rouleaux doit être rebobiné avec son verso.

La troisième lettre est le type de poudre de poudre, par exemple:

  • "K" - à grain grossier
  • "P" - écailleux
  • "M" - à grain fin

Figures - Plus le carton est dense, plus le matériau de couverture est résistant.

Le matériau de toiture à grains grossiers est toujours pour la couche externe. L'étanchéité la plus puissante donne un matériau de toiture fondu, ayant une couche supérieure épaisse et un fond supplémentaire d'un mastic spécial. Vous pouvez le coller en utilisant du kérosène ou du white spirit, ou en faisant fondre la couche inférieure avec un graveur.

Combien de couches de matériaux de toiture doivent être posées

Le nombre de couches de matériau de toiture dépend de la durée d'utilisation prévue de la toiture, de sa pente et du matériau utilisé. Lorsque le matériau Euroroofing peut être étendu en une couche, il est nécessaire d'appliquer 2 couches de matériau de toiture ordinaire.

Sur les pentes inclinées à 45 degrés, pour réaliser le toit, qui durera plusieurs années, le matériau de toiture est posé en au moins 2 couches: coller sur le mastic bitumineux une couche supplémentaire sans miettes, puis la couche supérieure avec des miettes de pierre.

Avec une pente de 20 à 40 degrés et si le toit est plus durable, 10 à 15 ans, trois couches sont adaptées. Les deux inférieurs sont pro forma, le supérieur avec des éclats de pierre.

Sur les toits à faible pente (jusqu'à 15 degrés), 4 toiles sont posées, trois fourches et une finition, elles doivent être posées perpendiculairement les unes aux autres.

Sur les toits plats, faites 5 couches de matériau de toiture et toute la colle. Empilés perpendiculairement les uns aux autres.

Surface de cuisson du toit

Le matériau de toiture est posé sur une base plane, des chevrons ou un support. Tous les travaux de couverture avec du matériel de couverture sont effectués uniquement par temps clair. S'il pleut, vous pouvez organiser un abri d'auto et continuer à travailler, mais uniquement si la surface reste sèche ou ne se mouille pas à cause des éclaboussures, du brouillard ou d'une humidité élevée. Sinon, le matériau ne collera tout simplement pas.

Si vous devez fermer le matériau de toiture avec un toit plat en béton (par exemple, à partir de sols en béton armé), une chape renforcée, de 3 à 5 cm d'épaisseur, avec une pente (1 cm par mètre linéaire) dans un sens est conçue pour faciliter le déneigement ou la gouttière. Une chape séchée ou nettoyée avec une brosse ou un rouleau (option - verser une louche de mastic, l'étaler avec une vadrouille) appliquer doucement le mastic bitumineux chauffé ou froid (voir les recommandations sur la boîte). Une fois saisi, vous pouvez coller la première couche de matériau de toiture.

Si la pente est petite, la caisse est nécessaire en continu (panneaux de contreplaqué ou contreplaqué, aggloméré de particules), sinon la neige peut pousser à travers la toile et le matériau de toiture commencera à s’effondrer. Une pente de plus de 30 à 40 degrés fera une caisse non continue, mais les interstices d'un maximum de 30 mm.

Pour fabriquer une caisse à toit en pente, vous devez pousser une planche entre les fermes du grenier et, en la fixant de l’extérieur, la clouer à la ferme. Commencez à fabriquer la caisse à partir du bas. Lorsque la caisse dépasse légèrement la largeur du rouleau, elle est recouverte de mastic et est recouverte d’une couche de matériau de toiture parallèle au bord inférieur du toit. Fixé avec des clous en ardoise. Ensuite, la couche suivante de la latte est faite, etc.

Comment appliquer un fond de teint imperméabilisant pénétrant pour protéger à 100% le sous-sol de votre maison des fuites.

La technologie de la maçonnerie aidera dans un court laps de temps à construire une extension de la maison, lisez le guide détaillé.

Pose de materiel de toiture sur mastic bitume

Mastic de cuisson

Mastic bitumineux - prêt à l'emploi, vendu dans les banques, ne nécessite pas de fusion. Vous pouvez faire fondre la résine bitume, mais c'est inconfortable et traumatisant. Il est plus facile de diluer le bitume d’essence jusqu’à la consistance de kissel, de parfumer avec de l’huile de moteur usée (à demander au service après-vente). Le mastic ne craquera pas, le matériau de toiture sera parfaitement collé au toit. La seule caractéristique - odeur et risque d'incendie, jusqu'à ce qu'il sèche.

Le processus de pose de ruberoid

Le matériau de toiture n'est pas nécessaire de coller. Mais si la pente est petite et que le toit est construit en hiver, il est nécessaire de dimensionner avec du mastic. Il est commode de fixer, en pressant avec un ruban métallique (acier ou aluminium) ou avec des lattes, par étapes de 50 cm.

Le recouvrement des toiles dépend de la pente du toit. Plus la pente est grande, plus elle est petite (7-20 cm, respectivement). Le toit doit être recouvert de bas en haut, les feuilles se chevauchant et se chevauchant, puis l’eau n’entrera pas dans les joints. Les pré-draps étaient en morceaux de la longueur désirée.

Méthodes et technologie de la toiture de la toiture en ruberoïde

  • Panneaux à travers la pente. Couché sur le toit, à partir de l'avant-toit, placez la rangée supérieure sur le fond avec un chevauchement de 10 à 20 cm pour éviter que l'eau ne pénètre dans les joints.
  • Draps le long de la pente. Le chevauchement sur le côté se fait par rapport au vent, également entre 10 et 20 cm. Couché depuis le pignon (regardez la rose des vents, le vent ne doit pas arracher les couches!).
  • Pour la première couche, et pour le sommet, le long de la pente.

Instructions étape par étape:

  1. Habituellement, la première couche de matériau de toiture est posée sur le bitume de la base préparée, avec un chevauchement de 15–20 cm parallèle au bord du toit, leurs extrémités étant enveloppées sous le bord du toit et fixées avec une latte.
  2. De plus, fixer avec des clous en ardoise (50 cm). Ils enduisent de mastic bitumineux, empilent la couche suivante, avec un chevauchement à travers la crête (ses toiles sont perpendiculaires à la première), les bords sont également enveloppés.
  3. Encore une fois mettre du bitume et mettre la couche de finition de matériau de toiture.
  4. Chaque couche suivante est placée avec un décalage de 1/3 ou de la moitié de la feuille afin que les coutures de la couche supérieure ne soient pas au-dessus des coutures de la couche inférieure: le premier panneau est replié sur le côté de la clôture ou coupé en deux, le reste se déplacera en conséquence.
Poser un chevauchement de 5-15 cm

Pour construire un toit sur un toit à pignon, vous aurez besoin d'une échelle suffisamment longue pour pouvoir clouer les panneaux de revêtement sur la partie la plus élevée du toit sans problèmes.

Pour faire rouler un rouleau de ruberoïde sur une caisse presque verticale, il est suspendu à un crochet ou à un tuyau, comme une bobine de fil. Le crochet est accroché au panneau et, en le déplaçant, le rouleau suspendu est roulé.

La dernière feuille doit être fixée de l'extérieur car elle s'étend à travers la crête. La deuxième couche de matériau de toiture peut être jetée sur la crête, à travers la rampe, pour cela, vous avez besoin d'une échelle. Pour la toiture en pente des matériaux de toiture, les éléments de faîte ne sont pas utilisés.

Pose du matériau de toiture reconstitué

Sur le matériau de toiture déposé, il y a un film sur le côté chauffé: avec une chaleur suffisante pour le collage, il devient blanc et brûle. Il est impossible de surchauffer les feuilles, elles fondent facilement.

Épaisseur et largeur du matériau de couverture pour la toiture.

Les dimensions principales (épaisseur, largeur) du feutre de toiture pour la toiture déterminent le domaine d'utilisation ultérieur.

Par exemple, un matériau de toiture mince est parfait pour les travaux d’imperméabilisation et de doublure, mais épais est destiné aux travaux de toiture.

Épaisseur de Ruberoid.

L'épaisseur du matériau de couverture se compose des couches suivantes:

  1. Top.
  2. Feuille de couverture.
  3. La principale.
  4. Feuille de couverture.
  5. Intérieur.

Conformément aux réglementations en vigueur, l'épaisseur standard des matériaux de toiture en rouleau doit être comprise entre 4 et 4,5 mm. L'épaisseur est définie à l'aide de différents types de vinaigrette à grains fins.

La couche supérieure de poudre doit protéger le matériau contre les conditions météorologiques extérieures (soleil, précipitations, vent). Elle est donc plus épaisse et présente des indicateurs de l'ordre de 3 à 5 mm. Composants naturels de la pulvérisation: sable, granulat de basalte céramique.

L'épaisseur du matériau de couverture peut être déterminée en poids, plus le rouleau est lourd, plus l'épaisseur de la bande est grande.

Quant au ruberoïde, qui sera utilisé comme matériau de revêtement pour le toit principal, son épaisseur ne doit pas dépasser 3,5 mm. Ce matériau de toiture ne pulvérise pratiquement pas et est traité avec de la poudre de talc afin d'éviter de coller la toile dans le rouleau.

L'épaisseur du matériau de couverture détermine sa capacité éclatante, déformante, imperméable et imperméable.

L'épaisseur de la couche de matériau de toiture.

L'épaisseur de la couche de matériau de couverture dépend des facteurs qui l'affectent. Si vous prévoyez une longue période de fonctionnement du toit, il est nécessaire d’utiliser au moins deux couches: la partie supérieure et la doublure.

Le matériau de toiture de la couche supérieure sera d’environ 5 mm et le fond de 3,5 mm. Il s'avère que l'épaisseur de couche requise sera d'au moins 9,5 mm.

Lors de la pose du matériau de toiture sur le toit avec des angles compris entre 10 et 15 0, une épaisseur de deux couches du matériau de toiture est recommandée. Cela suffit pour le vent et la neige.

Mais sur les sections de toit légèrement en pente, où une variante de l'accumulation de sédiments est possible, il est nécessaire de poser cinq couches de matériau de toiture: les quatre premières couches - revêtement de matériau de toiture sans éclats granulaires, la couche supérieure - matériau avec habillage à grains grossiers (grade RK-500-2).

Il est recommandé d’appliquer l’épaisseur du matériau de toiture en quatre couches sur les toits présentant une pente de 2 à 3 0. Pour commencer, trois couches de matériau de toiture de revêtement (par exemple, la marque RPP-350B) sont utilisées, puis la couche supérieure est appliquée avec une pulvérisation à grain fin.

Toutes les couches de pose sont traitées avec du mastic bitumineux, ce qui augmente considérablement la couche de la toiture, ce qui signifie qu'elles améliorent les propriétés de protection de la toiture.

Largeur de toiture.

La largeur du ruberoïde selon GOST et les conditions techniques doivent avoir les valeurs suivantes: 1000, 1025, 1050 mm. Les tolérances ne doivent pas dépasser ± 5 mm, sinon le rouleau est considéré comme défectueux.

À la demande de l'acheteur, la production peut ajuster le problème sur une base individuelle avec une largeur différente de matériau bitumineux.

Si tout va bien avec l'indicateur de largeur, mais qu'il y a des différences dans le poids des matériaux de référence, le produit n'est pas défectueux, car il peut y avoir des tolérances dans l'uniformité du dépôt de la couche pulvérisée.

  • Informations intéressantes sur la production de ruberoid.
  • Taille du rouleau et composition en ruberoïde - informations utiles ici http://urokremonta.ru/ruberoid/razmeryi-rulona-i-sostav-ruberoida.html
  • Les caractéristiques techniques du matériau de couverture sont présentées ici.

L'application de marquages ​​et de dimensions (largeur, longueur, poids) est une condition préalable à la fabrication d'un matériau de toiture en rouleau. Cela facilitera le transport personnalisé d'une autre ville.

Regardez aussi une vidéo intéressante sur les caractéristiques du ruberoïde

6 commentaires: Epaisseur et largeur du feutre de toiture pour le toit.

Habituellement, le matériau de couverture n’a pas plus d’un mètre de largeur. Il est préférable d'acheter un feutre de toiture d'épaisseur maximale, car il est plus résistant que fin. Un matériau de toiture de qualité doit être bien conservé.

Large serait une bonne option, me semble-t-il, et il vaut mieux poser le toit en épaisseur. Il est plus lourd, résistera aux fortes rafales de vent. Je n'ai jamais pensé qu'ils mettraient certaines de ses couches sur le toit.

Un article très utile d'elle a appris comment choisir l'un ou l'épaisseur et la largeur d'un matériau de toiture pour le toit du toit. Si vous ne le savez pas encore, la vérification sera utile.

Faits intéressants. Je pensais que les dimensions importaient peu au ruberoïde. Mais il y a beaucoup de nuances, même dans ce type de matériaux de construction légers.

Il me semble que dans les endroits où il est possible de collecter des précipitations, trois couches de matériau de toiture suffiront, il devrait y avoir un système de drainage de l'eau, au moins partiellement, sinon le matériau de toiture deviendrait rapidement inutilisable au fil du temps.

Il peut être limité à deux couches, mais il faut d'abord apprêter la surface et la traiter avec une imprégnation au bitume - les propriétés d'imperméabilisation de la surface seront plus élevées.

Comment couvrir le matériau de toiture?

Dans une des publications précédentes, nous avons déjà pris connaissance des propriétés de base du feutre pour toiture, appris comment le feutre pour toiture est marqué en fonction de la version et comment choisir la bonne marque en fonction du but recherché.

Mais cela ne suffit pas pour couvrir le toit de ruberoïde. Après tout, pour bien couvrir les matériaux de toiture, vous devez savoir combien de couches de matériaux de toiture sont nécessaires pour couvrir le toit, en fonction de la pente des pentes, être en mesure de préparer une base fiable, de savoir comment préparer du mastic bitumineux et comment coller le matériau de toiture dessus, et aussi avoir une idée de la performance des travaux de toiture. en utilisant le matériau laminé moderne assemblé, appelé matériau euroroofing.

Essayons de traiter de tous ces problèmes dans cet article, de manière à pouvoir, après l'avoir lu, recouvrir vous-même la toiture avec du papier à toiture.

De combien de couches de matériau de toiture avez-vous besoin?

Comme il est connu dans la publication sur la structure du toit, le toit assume des charges importantes dues au vent et à la neige, dont dépend directement sa durabilité.

Revêtement à cinq couches

Pour un toit plat exploité devrait prendre au moins 5 couches de matériau de toiture. Un tel toit en feutre de toiture, posé sur une fondation fiable, peut facilement supporter le poids d’une personne sans dommage visible.


Revêtement à quatre couches

Les toits inexploités avec une pente pouvant atteindre 2,5% (environ 2 à 3 degrés) sont recouverts de quatre couches de matériau de couverture sur du mastic bitumineux.

En tant que couches inférieures du tapis de toiture, vous pouvez utiliser le matériau de revêtement de toiture de la marque RPP-350B ou RPP-350V, et la couche supérieure peut être constituée de matériau de toiture de la marque PKM-350B ou RCM-350B avec un habillage à grain fin (nous vous recommandons de lire comment le feutre de toiture est marqué).


Revêtement à trois couches

Le revêtement à trois couches est utilisé avec une pente du toit de 2,5 à 10% (environ 6 degrés). Dans le même temps, un matériau de toiture avec un habillage pulvérisé peut également être utilisé en tant que couches sous-jacentes, et le matériau de toiture de qualité RKK-350 peut être utilisé en tant que couche supérieure.

Avec des pentes allant jusqu'à 15 degrés, le toit est également constitué de trois couches, mais les couches sous-jacentes sont constituées de ruberoïde de qualité C-PM, RKK-500A, RKK-400A et de la couche supérieure en ruberoïde RK-500-2.


Base pour pose de ruberoid

Pour la pose de matériaux de toiture, vous avez besoin d'une base solide et uniforme. Le plus souvent, à cette fin, on utilise un panneau de coupe d'épaisseur suffisante (25-30 mm), à partir duquel une caisse continue est réalisée sous la forme d'un revêtement de sol.

Le schéma de la couverture en bois à deux couches avec du matériel de couverture est montré dans la figure ci-dessous:

Les chiffres sur la figure indiquent: 1 - le lattage le long des chevrons, 2 - le revêtement de sol (lattage plein), 3 - la couche sous-jacente de matériau de toiture, 4 - la couche de revêtement de matériau de toiture.


Préparation du mastic pour la pose du matériau de couverture

Le matériau de toiture est posé sur la base préparée en adhérant au mastic bitumineux. Le mastic est un bitume chauffé avec l'addition de diverses charges - talc, diatomite, tripoli, tourbe, etc.


Pose de materiel de toiture sur mastic bitume

La pose du matériau de couverture sur le mastic bitumineux est la suivante. La base sur laquelle le matériau de toiture sera posé a une longueur de 0,7 à 1 m. Elle est enduite de mastic à chaud. Le matériau de toiture est ensuite roulé sur elle-même, en rouleau.


Pose du matériau de toiture reconstitué

Aujourd'hui, la construction de toits utilise de plus en plus le matériau de couverture dit superposé ou euroruberoïde. Sa différence par rapport au ruberoïde habituel en ce que le collage à la base n’est pas dû à l’utilisation de mastic bitumineux, mais au ramollissement (plastification) de la face inférieure de la toile.

La vidéo ci-dessous montre la pose d’un eurorubéroïde fondu moderne sur base de fibre de verre:


Durée de vie du ruberoïde

Un revêtement de matériau de toiture ordinaire correctement fabriqué a une durée de vie d'au moins 10 à 12 ans et un revêtement d'eurorubéroïde déposé à base de fibre de verre - d'au moins 25 ans.

Comme vous pouvez le constater, la pose de matériaux de toiture n’est pas un processus aussi compliqué. comme cela peut paraître, et vous pouvez tout à fait vous débrouiller seul. sans avoir recours aux services d'une brigade de travailleurs.

Toiture de matériau de toiture avec leurs propres mains

Lors de la construction des toits des dépendances et des garages, matériau peu coûteux mais très prisé - le matériau de toiture est souvent utilisé comme couverture. Le plus souvent, il est utilisé pour couvrir le toit avec un faible angle d'inclinaison, c'est-à-dire lorsque d'autres types de revêtement ne peuvent pas fournir une bonne étanchéité. Le toit de matériaux de toiture avec leurs propres mains est tout à fait faisable, il est seulement nécessaire de comprendre la technologie d’installation et les caractéristiques des matériaux.

La toiture du feutre de toiture comporte toujours plusieurs couches. Les couches inférieures sont constituées d'un matériau de revêtement de toiture ne comportant pas de couche protectrice. La dernière couche supérieure est constituée d'un matériau de toiture recouvert d'un aspersion. Le revêtement du ruberoïde a une taille de fraction différente, la résistance du ruberoïde aux dommages dépend de la taille des particules.

Timbres de matériaux de toiture: comment les comprendre?

Tout d’abord, vous devez comprendre en quoi consiste ce matériel. Le matériau de toiture traditionnel et connu depuis longtemps est un matériau en carton laminé, ayant une imprégnation au bitume, avec une couche supérieure plus dense, lisse ou ayant un saupoudrage. Des modifications plus modernes du matériau de toiture peuvent être apportées sur la base de fibre de verre, ce qui renforce la résistance et la résistance à l'eau du matériau. Le matériau dit euroroofing comporte en outre une couche de polymère flottante qui, lorsqu'elle est chauffée, forme une surface visqueuse qui assure le collage du ruberoïde à la base. Euroruberoid ne nécessite pas l'application de mastic entre les couches.

Les matériaux de couverture traditionnels portent un marquage alphanumérique, indiquant leur fonction et leurs caractéristiques techniques. Pour chaque couche de revêtement, vous devez sélectionner le matériau de toiture approprié.

La première lettre du marquage est toujours "P", cela signifie le type de matériau - matériau de toiture. La seconde peut être "K" - toiture ou "P" - doublure. La troisième lettre du marquage indique le type de la couche supérieure: «K» ou «M» - à grain grossier ou fin, «H» - écailleux, «P» - pulvérisé. Il peut également être étiqueté "E" - élastique. Les chiffres dans le marquage indiquent la densité du carton en grammes par mètre carré.Pour les couches inférieures du toit, choisissez un matériau de toiture de qualité RPP ou RPE, pour la couche supérieure - RSC, RCM, RCCH, RCP. Le matériau de toiture reconstitué est respectivement marqué RM et RK.

Détermination du nombre de couches et calcul du matériau

Le nombre de couches de matériau de toiture permettant de créer un revêtement fiable dépend de la pente du toit et de la charge de neige éventuelle, ainsi que de la fiabilité du toit lui-même et de sa capacité à supporter le poids du matériau de toiture et du bitume. Plus la pente du toit est petite, plus il faut de couches de matériau de toiture pour réaliser un revêtement étanche.

Les toits plats avec un angle de pente allant jusqu'à 2 ou 3 degrés nécessitent généralement la pose d'au moins quatre couches de matériau de toiture: trois couches de la marque RPP-350, la quatrième - la marque RCM-350. Si le toit est utilisé pour le déplacement de personnes, les couches sous-jacentes doivent être au nombre de quatre - ce toit peut supporter le poids d’une personne et de toute charge de neige.

Les toits présentant un angle d'inclinaison de 3 à 6 degrés sont généralement recouverts de trois couches de matériau de toiture - deux sous-jacentes et une toiture. Si la pente du toit est comprise entre 6 et 15 degrés, deux couches de matériau de toiture suffisent. Sur les toits présentant un angle d'inclinaison supérieur à 15 degrés, les matériaux de couverture sont rarement utilisés, généralement en tant que couche d'imperméabilisation pour d'autres types de revêtements: le platelage, l'onduline ou l'ardoise.

Lors du calcul du matériau, il est nécessaire de prendre en compte non seulement le nombre de couches, mais également un recouvrement obligatoire de 10 cm pour chaque bande, ainsi qu'une marge de 20 cm pour la longueur des bandes au faîtage et à la pente du toit. La quantité de matériau obtenue est arrondie à la surface du rouleau.

Mastic à coller ruberoïde

Pour assurer un ajustement parfait du matériau de toiture au toit, celui-ci est collé au mastic bitumineux. L'exception est le matériau de toiture déposé, qui possède déjà une couche adhésive. Le mastic bitumineux peut être à la fois froid, prêt et chaud, et doit être préchauffé à une température de 150 à 200 degrés.

Le mastic à froid à base de solvant est généralement vendu dans des bocaux avant d'être utilisé suffisamment à fond pour être mélangé. Le mastic froid est beaucoup plus facile à utiliser, mais sèche plus longtemps et ne fournit pas une résistance suffisante du revêtement. Par conséquent, les matériaux de toiture utilisent souvent du mastic chaud pour la toiture.

La cuisson du mastic chaud nécessite un certain temps. Le bitume est vendu en morceaux sous forme solide et il doit être chauffé à l'état visqueux, après quoi une charge renforçante y est ajoutée. Le bitume est chauffé dans une chaudière, un seau, un baril ou tout autre récipient contenant un chalumeau ou une flamme nue pour former de la mousse et des bulles rares. La mousse est enlevée et dans le bitume ajouter 20% de volume de charge. La charge peut être de la sciure de bois, de la tourbe, du sable, de la fibre de verre. Le mastic est soigneusement mélangé et appliqué à chaud à la surface du toit.

Technologie pose ruberoid

  1. La surface du toit est exempte de restes de vieille couverture, de débris, de saleté et de poussière. La surface de béton peut être traitée avec un apprêt pour mastic bitumineux qui améliore l'adhérence. Le toit en bois est cousu avec une caisse solide en carton découpé pour calfeutrer toutes les fentes et les ouvertures.
  2. Couper le ruberoïde en lanières de la longueur requise avec une marge de 20 cm aux deux extrémités. Sur le toit, des bandes de matériau de toiture présentant une pente maximale de 3 degrés peuvent être placées le long de la pente et en travers. Pour éviter la stagnation de l'eau à la jonction de la bande, le biais était plus important le long de la pente.
  3. Sur la surface préparée, la première couche de mastic bitumineux est appliquée et immédiatement, sans attendre son durcissement, des bandes prédécoupées de feutre de toiture de la marque RPP ou RPE avec un chevauchement de 10 cm sont posées et soigneusement roulées au rouleau, assurant ainsi au matériau une parfaite adhésion. Le rouleau peut être fabriqué à partir d’un morceau de tuyau métallique ou d’un matériau souple mais lourd roulé en un rouleau.

La technologie de la pose du ruberoïde soudé

  1. La préparation de la surface du toit est pratiquement identique à celle du feutre de toiture en construction. Certains fabricants produisent des matériaux de dépôt enroulés qui peuvent être posés sur l'ancien revêtement, ce qui réduit considérablement le temps nécessaire pour préparer la surface.
  2. Lors de la première couverture du toit, la surface doit être traitée avec un mastic polymère ou bitume pour une meilleure adhésion du matériau et une amélioration des propriétés d'étanchéité.
  3. Un rouleau de matériau de toiture déposé est légèrement roulé en place et chauffé au chalumeau jusqu'au blanchiment et au début de la dissolution de la couche adhésive, après quoi il est fermement pressé à la surface et roulé au rouleau. Continuez à rouler le rouleau de 20-30 cm, répétez la procédure. Le chevauchement des couches de ruberoïde devrait également être d’environ 10 cm.

Les matériaux de toiture correctement posés ont une période de garantie de 5 ans, mais avec un soin minutieux et un nettoyage rapide du toit de la neige et des débris, la réparation des zones endommagées peut durer plus de 25 ans. Le toit de matériau de toiture, fabriqué à la main, permettra d'économiser de l'argent sur la construction d'un garage et autres bâtiments.

Construction de maison

Le toit est la partie la plus importante de la maison, dont la qualité détermine le confort de la vie. Et si les chalets modernes sont recouverts de matériaux de toiture coûteux, la plupart des propriétaires choisissent encore des matériaux de toiture pour les petites maisons de campagne, les garages et les dépendances. Ce matériau peu coûteux s’est établi avec succès au cours de plusieurs décennies. L'article vous expliquera comment choisir le bon matériau et recouvrir le toit de feutre de toiture afin de pouvoir servir pendant de nombreuses années sans réparation supplémentaire.

Contenu:

Les avantages du matériau de couverture en tant que matériau de couverture

Le ruberoid est un matériau peu coûteux et largement disponible. À la base, il s’agit d’un panneau de construction imprégné de bitume d’huile et recouvert de matériau réfractaire. Il est mis en vente sous forme de rouleaux de différentes longueurs. Dans certains cas, une couche d'amiante ou de talc est appliquée sur le matériau de toiture, en fonction de sa destination.

Les principaux avantages de ce matériau de couverture sont qu’il crée une très bonne étanchéité et qu’il n’est pas très difficile de le poser vous-même. Le prix d’une couverture de toit avec feutre est également important, c’est aujourd’hui le matériau de toiture le moins cher.

Mais en plus des avantages, le ruberoïde présente certains inconvénients:

  • ce matériau peut facilement s'enflammer;
  • il a également une résistance assez faible;
  • les inconvénients comprennent son apparence, par exemple, en la comparant avec une ardoise ou une tuile.

Les matériaux de toiture sont utilisés comme toiture finale ou simplement comme l'une des couches de la «tourte» du toit. Sa tâche principale est de protéger le bâtiment des précipitations. Mais à côté de cela, les matériaux de toiture sont également utilisés comme matériaux d'étanchéité dans les sous-sols et les entrepôts.

Il faut dire que cela n’est pas utilisé que dans les travaux de construction. Certaines personnes parviennent à chauffer le four avec du ruberoïde et à fertiliser leur jardin. Certains prétendent même qu'il a des qualités d'insonorisation, mais ce n'est pas vrai, bien sûr. L'isolation phonique de ce matériau n'est pas meilleure que celle du linoléum.

Les matériaux de toiture sont fabriqués à la fois sur une base de carton et sur de la fibre de verre. Le matériau à base de papier de toiture a une durée de vie très longue et une résistance faible. C'est pourquoi il est mis en cinq ou même plusieurs couches. Mais le matériau de toiture en fibre de verre, vous ne pouvez pas avoir peur de poser en deux ou même une couche, et cela suffit.

Dispositif de toiture

Il est nécessaire de déplier les rouleaux à l'avance et de permettre au matériau de couverture d'être déroulé pendant au moins une journée. Ceci est fait pour que le ruberoïde ne se plie pas pendant le fonctionnement. Encore un conseil, avant de vous rendre au travail, vous devez savoir quel temps il fait. La journée doit être ensoleillée et la température optimale de l'air est d'au moins vingt degrés.

Premièrement, la surface est enduite de mastic spécial sur une base de bitume. Il existe un grand nombre de types de mastic, et celui qui sera choisi dans un cas particulier dépend du type de matériau de couverture. Il est recommandé de contacter le personnel de la quincaillerie pour aider à déterminer le matériau. Il existe aujourd'hui sur le marché un ruberoïde à surface autocollante qui facilite et accélère grandement le processus de pose.

Lors de l'installation, les feuilles sont posées de manière parfaitement uniforme et parallèle.

Faites également particulièrement attention à la jonction entre le mur et le matériau de la toiture - il ne devrait pas y avoir même de petits espaces.

En résumé, nous pouvons conclure. Avec un délai court et un budget modeste, mais ayant la nécessité de créer un toit fiable et privilégiant la qualité plutôt que l'esthétique du toit, il sera tout à fait logique et justifié d'opter pour le feutre de toiture.

Marquage du ruberoïde

Il existe de nombreux types de matériaux de couverture pour la pose sur le toit, chacun ayant sa propre étiquette.

  • Vient d’abord le nom du matériau "P" - qui signifie ruberoïde.
  • La deuxième lettre indique la méthode d'application du matériau: "P" - doublure et "K" - toiture.
  • La troisième lettre caractérise le type de pansement: "M" - à grain fin, "H" - écailleux, "K" - à grain grossier et "P" - pulvérisé.
  • Les chiffres après les abréviations des lettres indiquent la densité du carton.

Par exemple, déchiffrons la marque du matériau de toiture PKK-420 - Matériau de toiture Toiture avec un habillage à grains grossiers d’une densité de 420 g / m2.

Toiture indépendante avec matériau de toiture

Avant de commencer à poser du ruberoïde, il est nécessaire de préparer du mastic bitumineux. Au total, il existe deux types - il s'agit de mastic chaud et froid.

Comment faire un mastic de bitume et un apprêt le faire vous-même

Pour la fabrication du mastic, il faudra:

  • plusieurs morceaux de bitume sans impuretés;
  • les charges (le plus souvent il s'agit d'amiante);
  • plastifiant.

Pour obtenir 5 kg de mastic fini, il faudra 4,2 kg de bitume, 0,5 kg de charge (amiante, sciure de bois, tourbe, mousse de forêt, chapelure de caoutchouc ou laine minérale), 0,25 kg de plastifiant utilisé comme huile usée.

Pour la préparation du mastic, utilisez des chaudières à parois épaisses avec un couvercle. L'épaisseur des murs à partir de 3 mm garantit une répartition uniforme de la chaleur et donc un chauffage uniforme du bitume.

Étapes de cuisson:

  • la chaudière est chargée avec un maximum de 2/3, sinon la pâte bouillira pendant l'ébullition;
  • la chaudière à bitume ne se trouve pas au feu, mais à une certaine distance de celle-ci. En même temps, il est installé sur un support stable;
  • en aucun cas, la surchauffe du bitume pouvant entraîner la destruction de la structure ne doit être interdite. Pour obtenir une masse homogène sans bulles vert-jaune, il ne devrait y avoir aucune différence de température;
  • premièrement, il sera nécessaire d’écraser les plus gros morceaux de bitume et, si possible, d’enlever la saleté et le sable;
  • le feu doit être réglé de manière à ce que le processus de cuisson se déroule lentement. Au total, cela prend environ 3 heures;
  • quel que soit le matériau de remplissage utilisé, il doit être broyé et séché avant de l'ajouter à la chaudière;
  • le plastifiant et la charge sont ajoutés progressivement, en les mélangeant avec une pelle et en éliminant la mousse obtenue.

Si, pendant la cuisson, quelque chose s'est mal passé, vous devez immédiatement fermer la chaudière dans laquelle le mélange a été préparé. La raison en est peut-être une mauvaise distribution des ingrédients, ainsi qu'une surchauffe du mélange. Ce mastic n'est pas recommandé pour l'utilisation. Si de la fumée grise sort de la chaudière et que vous entendez un sifflement, le processus est correct.

Un tel mastic est préparé immédiatement avant le début des travaux de couverture, car sa durée de vie n'est pas d'un jour. Lorsqu'il est utilisé, il doit être constamment chaud.

Pour une meilleure adhérence du mastic bitumineux, la surface du toit est préalablement apprêtée.

La composition pour un tel apprêt est facile à faire vous-même. Pour ce faire, prenez 3 parties d'essence et 1 partie de bitume. Dans la 76ème essence, le bitume chauffé à 700 degrés est progressivement mis et bien agité jusqu'à ce qu'il y soit complètement dissout. Après refroidissement, le mélange est filtré à travers un maillage fin.

Combien de couches de matériaux de toiture doivent faire?

En fonction de la pente du toit, celle-ci sera posée en ruberoïde et dépendra du nombre de couches souhaité. Plus la pente du toit est faible, plus la couche de matériau est épaisse.

Revêtement en cinq couches

Cette épaisseur maximale est recommandée pour les toits plats. En conjonction avec une fondation solide, on obtient un toit fiable, capable de résister aux charges de neige, même dans les régions du nord du pays.

Style à quatre couches

Il est utilisé sur des toits présentant une pente de 2 à 3 degrés (mais uniquement sur des surfaces inexploitées). Pour la couche de base, le feutre de toiture RPO-350V et RPP-350V est sélectionné. Sur celui-ci est placé le matériau de toiture de la marque RKM-350V ou RKM-350B (qui a un pansement à grain fin).

Revêtement en trois couches

Cette épaisseur de matériau de toiture suffit avec une pente du toit de 3 à 10 degrés. Dans ce cas, le matériau de toiture RKK-350 est mieux utilisé comme dernière couche. Souvent, lorsque le toit avec une pente de 15 degrés n’est recouvert que de 3 couches. Mais ensuite, le matériau RKK-500A, C-PM ou RKK-400A est utilisé comme couche inférieure. Le dessus est en matériau de toiture RK-500-2.

Toiture de deux couches de matériau de toiture

Il est utilisé pour incliner le toit de 10 à 15 degrés. Avec une pente plus raide, il est recommandé de remplacer le matériau de couverture par d'autres matériaux de couverture (ardoise, tuile métallique, fer galvanisé ou revêtement de sol ondulé).

Outil pour la pose de matériaux de toiture

L'outillage de toiture pour le feutre de toiture dépend de la méthode de pose choisie. Il y a trois façons de faire ceci:

  • méthode mécanique. Dans ce cas, le matériau de couverture est fixé avec des rails sur des clous ou des vis. Les feuilles de matériau sont alternativement enroulées et empilées sur 15 cm le long des bords, tandis que les lattes placées le long des bandes de matériau permettent d’appuyer fermement sur le toit. En conséquence, le travail nécessitera un marteau ou un tournevis, ainsi que des champignons spéciaux en plastique ou en fer qui aideront à prévenir les dommages au matériau de toiture;
  • pose sur mastic. La présence d'un récipient en métal pour la fusion du mastic et d'une longue brosse est nécessaire pour une application pratique du mélange chaud sur le matériau de toiture. Cette méthode implique de sceller des feuilles de matériau de toiture avec le mastic sur toute la surface ou seulement les joints (chevauchement). Pour le travail, vous aurez besoin d'un rouleau pour appliquer la composition et d'un rouleau manuel;
  • en utilisant un brûleur de toit à gaz. Comme son nom l'indique, vous aurez besoin d'un brûleur à gaz manuel. Grâce à son aide, la couche inférieure de matériau de toiture est fondue, enroulée en rouleau, puis collée fermement à la surface du toit lors du déroulement et du réchauffement. Pour éliminer la formation de condensat due à l'air restant entre les feuilles, il est utile d'utiliser un rouleau à main qui traverse toute la surface du toit. Cette méthode est applicable uniquement sur les surfaces planes.

Comment couper le ruberoïde

Étant donné que le matériau de toiture est vendu en rouleaux d’une certaine longueur, il est souvent nécessaire de le raccourcir. Mais il arrive que vous deviez couper le long des feuilles. Dans les deux cas, la coupe doit être lisse et de grande qualité. Couper en travers ne sera pas difficile, cela se fait avec un couteau économique ou à sabot. Une coupe longitudinale est préférable, sans dérouler le matériau de toiture, et couper la largeur souhaitée du rouleau avec une scie sur un arbre. Pour plus de commodité, il est recommandé d'humidifier le matériau avec de l'eau.

Préparation de la base du toit

Avant la pose, il est nécessaire de préparer et d’inspecter soigneusement la surface du toit. Il doit être nettoyé des débris, de la poussière et des autres contaminants. Et aussi ne pas avoir des bosses ou des différences importantes de hauteur.

Technique de toiture

Le plus souvent, les toits plats sont équipés de garages dans des coopératives. Dans ce cas, les murs du bâtiment sont en briques et recouverts de dalles en béton armé. Par conséquent, poser le matériau de toiture n'est pas particulièrement difficile. Il convient de noter que cette conception présente trois points faibles: la jonction des dalles entre elles et avec les murs.

Étapes de travail

Tout d’abord, la surface est soigneusement nettoyée des débris et, si nécessaire, lavée et séchée jusqu’à séchage complet. En cas de temps nuageux, ce processus peut être accéléré avec un chalumeau.

Une fois la surface préparée, vous pouvez commencer à chauffer le mastic bitumineux. Sa consommation dépend des irrégularités de la surface du toit. Mais en moyenne, 2 seaux de la composition seront dépensés sur la surface de toit de 6x10 m (60m2). A ce stade, la solution d'apprêt est également préparée selon la recette ci-dessus.

C'est important! Dans la fabrication d'apprêt (apprêt) avec leurs propres mains, il est en essence coulé bitume chauffé, et non l'inverse! Le non respect de cette règle peut entraîner l'inflammation de la solution.

Primer combler toutes les fissures, délaminages, fissures. Il est recommandé de laisser passer le mastic bitume sur toute la surface du toit, mais lors de la pose par fusion, il est appliqué uniquement sur les bords des feuilles de matériau de toiture. Dans tous les cas, l’épaisseur de la couche de mastic ne doit pas dépasser 5 mm.

Vous pouvez maintenant passer directement à la pose du ruberoïde. Les travaux se font de bas en haut (en règle générale, un léger biais persiste). Lorsque vous travaillez avec un brûleur, les rouleaux de matériau sont empilés de manière à se chevaucher d’environ 15 à 20 cm.

Tournant progressivement, le ruberoïde est chauffé par une torche à gaz et pressé (avec un rouleau à main ou tout simplement en piétinant). Cela dépend de la durée de vie du toit. Cela est dû au fait que du condensat se forme inévitablement dans des zones mal comprimées, ce qui détruit rapidement le feutre du toit.

Si le revêtement de sol est fait à base de mastic, toute la zone est tout d'abord recouverte d'une fine couche de composition et le matériau de toiture est posé dessus.

Au-dessus du revêtement obtenu, une autre couche mince de mastic est appliquée et une deuxième couche de matériau est déposée. Dans les cas de papier peint, les feuilles doivent être perpendiculaires à la couche précédente. Après la pose, les bords du matériau sont emballés et fixés aux clous d’ardoise. Et tout répète le nombre de fois nécessaire.

Il est maintenant temps de poser la troisième couche supérieure. Le matériau de couverture pour lui a une poudre rugueuse qui le protège des effets de l’environnement extérieur.

Posez-le selon le principe des couches précédentes. Il doit également être bien ajusté, les joints ont le chevauchement nécessaire et les bords sont solidement fixés avec des clous. A cette toiture le travail se termine. Avec des performances de qualité, la durée de vie d'un tel toit sera d'au moins 10 ans.

Vidéo toiture ruberoid

Le coût de la toiture en ruberoïde

Pour chaque toit, la quantité de matériau est calculée individuellement et dépend non seulement de la zone à couvrir, mais également du nombre de couches. Mais dans tous les cas, il est recommandé de prendre le matériel avec une marge d’environ dix pour cent, en cas d’installation incorrecte d’une section. Vente de matériel de toiture, réalisée le plus souvent en rouleaux de dix à quinze mètres. En moyenne, un rouleau de 10 mètres de long et 1 mètre de large coûte entre 300 et 400 roubles, selon le fabricant. Le prix du mastic bitumineux varie également, mais en moyenne, un bidon de vingt litres coûte environ 500 roubles.

L'utilisation de matériaux de couverture est assez rentable, car le faible coût des matériaux est plus que rentable pour une période d'exploitation relativement courte. C’est pourquoi le matériau de toiture est toujours en demande, malgré l’existence de matériaux de toiture plus modernes, de haute technologie et plus durables.

Comment coller un matériau de toiture - un examen des options fiables

Les matériaux de toiture sont collés à la base avec du mastic bitumineux préchauffé ou froid.

La deuxième méthode est aujourd'hui la plus populaire car elle est plus économique et demande moins de travail. De plus, travailler avec de la colle froide est beaucoup plus pratique.

Nous commandons la meilleure colle pour le matériau de toiture

Il existe plusieurs noms sur le marché pour des compositions adhésives modernes pour la pose à froid de feutre de toiture.

Voici les plus populaires:

La colle pour le matériau de toiture de TechnoNIKOL - la structure homogène à plusieurs composants, totalement prête à l'emploi. La colle est fabriquée à base de bitume en utilisant des additifs modificateurs, des solvants et des charges.

Cette colle bitumineuse convient aux matériaux de couverture de différentes qualités (RCP, RPP, RKK), ainsi qu'aux stekloizola et autres matériaux laminés avec un revêtement de protection. La colle de la société "TechnoNIKOL" permet une adhésion fiable d'un toit souple au béton, au sable de ciment et à d'autres surfaces propres et durables.

Pour effectuer des travaux sur l'installation d'un toit mou avec l'utilisation de cette composition adhésive est autorisée à des températures de 5-35 degrés.

La consommation de colle est assez importante, en moyenne - 1,5 à 2 kilogrammes par mètre carré (lors du collage de 2 couches de matériau de toiture). Toutefois, cela est compensé par le faible coût de la composition (500 à 600 roubles pour une eurobusiness de 10 litres).

ABIZOL KL DM TYTAN est un composé adhésif moderne de consistance épaisse (mastic) destiné au collage à froid de matériaux de toiture de différentes qualités. Comme la colle de TechnoNIKOL, il peut être utilisé dans une plage de températures allant de 5 à 35 degrés. Cela fonctionne même sur des bases légèrement humides.

Temps de séchage - environ une journée, le dernier ensemble de propriétés intervient 2 semaines après les travaux d'imperméabilisation.

La consommation de colle est d'environ 1,5 kg par mètre carré. Options d'emballage: Eurobag en métal en volume de 9 et 18 kg. Le coût de 18 kg - environ 1800 roubles.

Le mastic AquaMast est un mastic bitumineux multicomposant pour la réparation rapide de toitures en rouleau et le collage de matériaux d'étanchéité sur des fondations en béton, brique, bois, métal et autres supports solides.

L'utilisation du mastic AquaMast permet de travailler dans une plage de températures allant de moins 10 ° C à + 40 ° C.

Le mastic AquaMast est disponible en métal Euro-Edge, options de conditionnement: 18 kg, 10 kg, 3 kg. Le coût de 10 kg - environ 600 roubles.

Comment coller le ruberoïde sur TechnoNIKOL

Travailler avec ces matériaux efficaces et de haute technologie ne nécessite pas de compétences particulières.

Pour obtenir une imperméabilisation fiable et durable, il suffit de suivre strictement les recommandations du fabricant.

Pour effectuer le travail, vous aurez besoin des outils et du matériel suivants:

  • une brosse métallique, une brosse régulière et une cuillère pour la préparation de la surface;
  • apprêt bitumineux pour apprêter des surfaces très absorbantes;
  • truelle dentée ou grattoir en caoutchouc spécial pour appliquer de la colle;
  • latte et couteau en bois pour couper le matériel;
  • outil de nettoyage solvant.

L'ordre d'exécution des travaux:

  1. Préparation de la surface. Avant de coller le matériau de toiture sur le toit, la base doit être préparée. La surface de travail doit être séchée, nettoyée de la poussière et de la saleté, enlever la rouille de toutes les pièces métalliques. Toutes les fissures doivent être pré-remplies avec du mortier de ciment, toutes les excroissances enlevées. Lors de la réparation de l'ancien revêtement de ruberoïde, tous les fragments exfoliés sont retirés pour former une base solide et des incisions en forme de croix sont pratiquées sur les défauts gonflés.
  2. Appliquer de la colle. La colle pour toiture de TechnoNIKOL maintient la capacité de travail à des températures comprises entre 5 et 35 degrés, mais la température de travail de 15 à 25 degrés est considérée comme optimale. La composition adhésive est appliquée sur la base préparée avec une truelle dentée et est uniformément répartie sur toute la surface à traiter. Il convient de vérifier l’épaisseur de l’adhésif à toutes les étapes et de contrôler la consommation de matériaux (la consommation moyenne doit être comprise entre 1,5 et 2 kilogrammes par mètre carré). Une attention particulière doit être portée aux joints du matériau de couverture avec le mur - si vous laissez au moins le moindre espace, il y aura sûrement une fuite. Manipulez soigneusement tous les joints avec du mastic bitumineux!
  3. Collage. Des bandes de matériau de toiture sont appliquées sur la base et fortement pressées sur le mastic. En tant qu'adhésif pour lier les joints du matériau de couverture, utilisez la même composition adhésive. Lors de l'exécution des travaux devrait vérifier l'état de tous les joints de tissu de toiture. Le matériau d'imperméabilisation doit être bien ajusté à tous les éléments de toit en saillie. Un point important: sur les toits plats, l’installation des matériaux de couverture commence toujours à partir du point le plus bas. Dans ce cas, les bandes glissent obligatoirement sur la pente, de sorte que chaque nouvelle bande chevauche la précédente d'au moins 10 centimètres.

Conseils utiles

Si la colle a été stockée pendant une longue période à des températures inférieures à + 5 degrés Celsius, un jour avant le début des travaux, vous devez l’apporter dans une pièce chaude.

Pour faciliter la pose du ruberoïde, il est recommandé d'étaler les feuilles au préalable sur une surface plane afin que le matériau puisse se déposer.

L'outil est nettoyé avec n'importe quel solvant organique immédiatement après l'exécution du travail.

Attention! La colle est inflammable, il est interdit de l'utiliser près de sources de flammes nues.

Types et application de mastic pour les matériaux de couverture sur le toit - Conseils pratiques

Les matériaux de toiture sont utilisés depuis très longtemps pour les travaux de toiture. Pendant ce temps, ils ont acquis une renommée en tant que matériau économique le plus fiable. Le carton de toiture est imbibé d'huile de bitume et recouvert de copeaux spéciaux. Ce matériau est utilisé avec succès pour des travaux de toiture sur des objets à des fins économiques ou industrielles.

Pour l'installation et la réparation des revêtements de toiture, il est nécessaire d'utiliser des mastics spéciaux sur le marché dans la gamme la plus large. À propos de la façon de sceller le matériau de toiture sur le toit, et sera discuté dans cet article.

Matériau de toiture pose sur le toit

Le matériau de toiture est un matériau de toiture laminé, pour la fabrication duquel on utilise un carton spécial d'une densité de 200 à 420 g / m2 et du bitume. La combinaison de ces matériaux vous permet de créer un matériau d’étanchéité suffisamment fiable, dont l’efficacité augmente avec le nombre de couches posées.

L'installation du matériau de couverture peut être réalisée de trois manières:

  1. Mécanique. Cette technologie de pose de matériau de toiture est la plus traditionnelle et est utilisée depuis très longtemps, ce qui est causé par le manque de solutions de remplacement. L'installation mécanique du matériau de toiture consiste à fixer le matériau à l'aide de clous. La méthode est assez simple à mettre en œuvre, mais peu efficace en termes de durabilité de la structure - la présence de trous dans le matériau de toiture affecte négativement ses propriétés d'étanchéité.
  2. En fusion. La technologie de couverture utilisée pour le feutre de toiture avec fusion a certaines limites: premièrement, un équipement spécial est nécessaire pour le revêtement et deuxièmement, cette méthode n'est pas adaptée aux bases combustibles. La technologie d'installation implique l'utilisation d'un brûleur à gaz, qui réchauffe la couche d'adhésif qui se trouve sur la face inférieure du feutre de toiture.
  3. Collage. Pour mettre en œuvre cette méthode, différents mastics aux propriétés adhésives sont utilisés. Toutes les couches superposées de matériau de toiture sont recouvertes de mastic bitumineux et collées à la surface du toit. Cette méthode est aujourd'hui considérée comme la plus efficace, car elle se traduit par un chevauchement monolithique du matériau de couverture sur le toit.

Classification du mastic

Le mastic pour matériau de toiture est une composition adhésive qui permet de poser des couches de matériau de toiture de manière fiable et hermétique. Il existe une masse de mastic de marque, que vous pouvez acheter sous forme finie et, si nécessaire, vous pouvez réaliser vous-même une composition similaire. Cependant, cela n’a pas beaucoup de sens - la plupart des mastics ont un coût plutôt bas.

Le mastic pour le matériau de toiture sur le toit se présente sous deux formes:

  1. Froid Les mastics froids sont différents en ce qu'ils peuvent être appliqués sans préchauffage. En plus du bitume, la composition de ce mastic comprend un solvant (essence, kérosène ou carburant diesel). Pour la préparation de tels composés, vous devez prendre le bitume et le solvant dans un rapport de 3: 7, faire fondre le bitume et mélanger avec le solvant. Après refroidissement, la résine pour matériau de toiture conserve une consistance liquide. En règle générale, les mastics froids sont plus chers et leur consommation est plus élevée, il est donc conseillé d'utiliser de tels composés uniquement pour une petite réparation ou l'installation de matériau de toiture sur un petit toit.
  2. Chaud. Pour la fabrication de mastic chaud, utilisez du bitume solide qui, lorsqu'il est appliqué, doit être préchauffé. Le processus de fabrication ressemble à ceci: un réservoir à paroi épaisse est rempli de bitume à peu près de moitié et est chauffé à feu lent avec l'addition progressive d'additifs et d'huile. La création d'un mastic chaud prend plus de temps et vous ne pouvez travailler avec ce mastic que s'il est réchauffé. De telles compositions conviennent mieux au traitement de surface sur une grande surface - elles sont beaucoup plus économiques que les mastics froids.

En créant du mastic de vos propres mains, vous devez surveiller attentivement la température et la consistance du bitume. Si le matériau est traité correctement, il émettra une fumée de lumière grise et un léger sifflement. En présence de fumée jaune ou de bulles provenant de l'utilisation d'une telle composition, il est préférable de s'abstenir.

Utiliser du mastic pour la toiture

Le mastic de toiture est nécessaire pour effectuer les tâches suivantes:

  • Collage de ruberoid. Le mastic appliqué sur la face inférieure du feutre de toiture assure sa fixation sur le toit. Le mastic doit traiter chaque couche, et lors de la pose, il est nécessaire de lisser le matériau de sorte qu'aucune bulle ne se forme en dessous. Le matériau de couverture posé sur du mastic bitumineux assure une étanchéité fiable du toit.
  • Base d'amorçage. Le mastic à base de bitume convient parfaitement à l'apprêt de la base du toit, ce qui est nécessaire pour augmenter l'adhérence entre les matériaux. Un tel traitement est particulièrement important si le feutre de couverture est posé sur une surface en béton, caractérisée par la présence de pores et une surface peu lisse.
  • Réparation du toit. Si le toit était fait de matériaux de toiture, les mastics bitumineux conviennent tout à fait pour sa réparation. Le fait est qu’en cours d’exploitation, le matériau de toiture subit un léger dommage, ce qui permet d’éliminer une petite quantité de composition bitumineuse.
  • Obmazochnaya imperméabilisation. Les mastics peuvent être utilisés séparément pour créer une couche d'imperméabilisation qui protège une certaine surface de l'humidité.

Conclusion

Pour la pose de matériaux de toiture, les mastics bitumineux sont activement utilisés, ce qui augmente les propriétés d'étanchéité du revêtement et garantit une connexion continue. Travailler avec de telles compositions est très simple et, si nécessaire, elles peuvent être créées indépendamment, en respectant les proportions nécessaires et en maintenant la température optimale.