Test de clôture de toit

La société ANO "RAESA" effectue des tests et des inspections depuis 2007. Notre laboratoire d'essais dispose de tout l'équipement nécessaire pour tester les clôtures de toit et les issues de secours.

Ce que vous devez savoir sur les clôtures

La procédure de test pour tester les barrières coupe-feu est spécifiée dans le document GOST R 53254-2009 «Matériel de lutte contre l'incendie. Échelles d'extinction d'incendie fixes. Clôture des toits et des toits. Méthode d'essai. Conditions techniques générales.

Les essais sont effectués le jour dans des conditions de visibilité visuelle (respectivement pour la zone centrale de la Russie du printemps à l'automne).

La fréquence des inspections:

  • Clôtures des toits (toits) des bâtiments à tester lors de la mise en service de l'objet;
  • Les clôtures de toit doivent être maintenues en bon état et au moins une fois par an, il est nécessaire de procéder à une enquête sur l'intégrité de la structure avec un acte de vérification.
  • Au moins une fois tous les 5 ans, la résistance des clôtures est vérifiée. Sur la base des résultats, un protocole de vérification est émis;
  • En cas de détection de violations de l'intégrité de la structure, celles-ci sont restaurées (réparées) puis testées pour en vérifier la résistance.

La liste des tests et inspections des clôtures sur le toit des bâtiments est donnée dans le tableau ci-dessous:

Les paramètres de la clôture, testés lors du processus de test, sont énumérés ci-dessous:

Comment sont effectués les tests

6.2.1. Les tests sont effectués le jour dans les conditions de visibilité visuelle par les testeurs les uns des autres, dans le respect des règles de sécurité en vigueur.

6.2.2. Le lieu de test doit être clôturé et signalé par des panneaux d'avertissement conformément à [4].

6.2.5 Les dimensions principales des structures conformes à l'article 3.2 sont vérifiées visuellement à l'aide d'un outil de mesure (ruban à mesurer métallique selon GOST 7502, ligne métallique selon GOST 427, pied à coulisse conforme à GOST 166).

L'utilisation d'instruments de mesure modernes tels qu'un télémètre laser, etc. est autorisée.

Les écarts maximum de tailles ne doivent pas dépasser les valeurs spécifiées dans GOST 25772.

6.2.6 La mise en place et l'installation des structures (clause 3.3) sont vérifiées visuellement conformément aux dessins d'exécution et [2].

6.2.7 Le contrôle de la qualité des joints de soudure (article 3.4) est effectué visuellement conformément aux normes GOST 5264 et [1].

6.2.8 La qualité des revêtements de protection contre la corrosion (chapitre 3.5) est vérifiée visuellement conformément aux normes GOST 9.032 et GOST 9.302. Les structures d'apprêt et de peinture doivent être conformes au revêtement de classe V.

6.2.15 La durabilité de la clôture du toit des bâtiments est contrôlée en appliquant une charge horizontale de 0,54 kN (54 kgf) en des points situés à une distance maximale de 10 m les uns des autres sur tout le périmètre du bâtiment.

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

[1] SNiP 3.03.01–87 Structures porteuses et enveloppantes

[2] Projet de code de pratique pour le système de protection contre l'incendie. Voies d'évacuation et de sortie

[3] SNiP 2.03.11—85 Protection des structures de bâtiment contre la corrosion

[4] SNiP III-4-80 Règles pour la production et l'acceptation des travaux. Partie III

Qu'est-ce que ANO "RAESA" est prêt à offrir

  • Nos experts effectueront rapidement des travaux relatifs à l’essai des clôtures sur le toit, en tenant compte de toutes les exigences et de votre sécurité. Notre équipement de test est systématiquement calibré et constamment opérationnel.
  • Une fois toutes les vérifications de toiture terminées, un rapport d’essai des clôtures est établi en un jour.
  • Coût de la vérification: à partir de 10 000 roubles par objet (voir liste de prix).

Informations requises pour l'inspection:

  • Détails de la société pour la conclusion du contrat;
  • Informations sur le nombre de clôtures et leur longueur;
  • Le nom et l'adresse de l'objet où se trouvent la clôture et le toit du toit.
Formulaire de demande d'essai

Vous pouvez également laisser une application à tester en appelant le +7 (499) 390-97-00.

Notre expérience

Le laboratoire d'essais sur les incendies de ANO «RAESA» a effectué de nombreux essais de clôtures de toiture, des rapports sur lesquels nous publions périodiquement des informations dans la section «Objets». Parmi nos derniers objets sur les clôtures et les escaliers:

Rampe de toit - exigences et normes d'essai


Les éléments de barrière dans le dispositif du toit sont d'une grande importance. Ils sont nécessaires pour assurer la sécurité des constructeurs lors de la réparation et de l’installation du toit. Les clôtures de toit ne doivent être installées que si leur pente ne dépasse pas 12 ° C - il s'agit du GOST de la clôture de toit. Cet appareil étant responsable de la sécurité des travaux de couverture et de la vie des personnes, il doit être fiable et durable, ainsi que soumis à des tests particuliers. Tester les clôtures de toiture a le droit de créer des établissements avec une licence appropriée.

Comme le montrent de nombreuses années de pratique, la clôture rend le toit sécuritaire pour les réparations et l’entretien. Si vous devez réparer le toit, alors avec le système de clôture, vous ne pouvez pas vous inquiéter du non-respect des règles de sécurité. La barrière fournira le niveau requis.

Les éléments de l'escrime comprennent:

  • des clôtures;
  • porteurs de neige;
  • crochets de sécurité;
  • éléments facilitant les mouvements sur le toit en cas d'évacuation.

Test de clôture de toit

Après l'installation de clôtures doivent être testés pour la force. Le but de cet essai est de déterminer la qualité de la barrière et sa capacité à supporter la charge pendant l’utilisation. Après avoir effectué de telles procédures, un acte consistant à effectuer le travail d’essai nécessaire est établi.

Le test des clôtures de toiture dans les établissements pour enfants, les bâtiments résidentiels, les entrepôts, les immeubles de bureaux, ainsi que la vérification de l'état technique sont des procédures obligatoires, qui sont prévues pour:

  • GOST R 53254-2009 “Équipement de lutte contre l'incendie. Échelles d'extinction d'incendie fixes. Clôture des toits et des toits. Méthode d'essai. Conditions techniques générales.
  • PPB 01-03 “Réglementations de sécurité incendie dans la Fédération de Russie”.

Selon les exigences spécifiées dans les documents ci-dessus, vous devez:

  • Une fois par an, inspectez et vérifiez l’intégrité des clôtures et des escaliers. En conséquence, un acte de tester la clôture du toit.
  • une fois pendant 5 ans pour effectuer des tests de résistance de la clôture du toit. Par les résultats des tests, le protocole est établi.

Les tests et les tests doivent être effectués par une organisation disposant d'un personnel qualifié et d'un équipement de test testé. Les travaux d’essai sur la résistance et la sécurité doivent être effectués conformément à la norme GOST R 53254-2009 avec l’application de la charge statique une fois et demie au maximum possible, maintenus pendant 2 minutes, après quoi il ne doit y avoir aucune fissure, déformation et déformation résiduelle. Lors du test des éléments pour lesquels la charge de test peut dépendre de nombreux facteurs, certaines formules sont utilisées. En plus du test de résistance, un audit visuel de la qualité du revêtement de protection (peinture et apprêt) et des joints soudés est réalisé. Une fois les tests effectués, un rapport de test du garde-corps sur la conformité de la clôture de toiture aux exigences de GOST est rédigé. Sur les clôtures, des balises sécurisées, qui contiennent des informations et les résultats du test.

La norme définit les paramètres de base, les types et les dimensions, les méthodes d'essai, les exigences techniques, les procédures et les règles permettant d'évaluer la qualité des clôtures de toiture. Ses exigences sont appliquées au stade de la conception et de la mise en service du bâtiment, ainsi que de la réalisation des essais réguliers nécessaires des clôtures de toiture.

  • Mon - pour tous les atterrissages;
  • MN - pour tout vol d'escalier;
  • HV - pour toutes les échelles verticales;
  • KO - pour les toits sans parapet;
  • KP - pour les toits avec garde-fou.

La gamme d'inspections et de tests comprend:

  • effectuer le contrôle des tailles principales;
  • vérifier les déviations maximales de formes et de tailles;
  • effectuer des contrôles de qualité sur toutes les soudures;
  • mise en place d'un audit visuel de l'intégrité de la structure et de son rattachement;
  • effectuer des contrôles de qualité de tous les revêtements protecteurs;
  • vérification des exigences relatives à l'emplacement des escaliers;
  • tester la fiabilité et la durabilité des escaliers;
  • la mise en œuvre du test de la barrière d'escalier pour la fiabilité et la durabilité;
  • vérifier la fiabilité et la durabilité des fixations des traverses de l'escalier;
  • la mise en œuvre de tests de la fiabilité et de la durabilité des clôtures du toit du bâtiment. Test de clôture de toit

Tester les clôtures de toit est une mesure de sécurité nécessaire pour toutes les structures et tous les bâtiments. En hiver, la plupart des organisations nettoient les toits des dépôts de neige, de glace, de glaçons, etc., tout en utilisant des issues de secours pour accéder librement au toit. Pour la sécurité des travailleurs effectuant ce type de travail, il est nécessaire de procéder à des tests réguliers des clôtures de toiture, des structures ainsi que des éléments d'évacuation en cas d'incendie.

Les exigences relatives à l’essai des clôtures des toits et des issues de secours externes sont définies respectivement avec l’airbag 245-2001. Selon cette exigence, les tests doivent être effectués au moins une fois tous les cinq ans. Lors des tests de fonctionnement, les experts sont attentifs à la qualité de la conception, à l’absence de dommage et de rupture des éléments, à la présence de revêtements anti-corrosion. La fixation de la clôture de toiture est également vérifiée. Tous les travaux nécessaires peuvent être effectués par des spécialistes, quelle que soit la période de l’année et sans aucune restriction. En cas de résultat négatif des tests de la clôture des toits, il n’ya pas lieu de s’inquiéter, car les travaux de réparation et de peinture peuvent être réalisés en un temps record. Les tests sont effectués conformément aux spécifications, aux réglementations et aux normes relatives aux tests des garde-corps GOST. Tous les équipements de test sont régulièrement contrôlés et fournissent des informations fiables et précises.

Les travaux doivent être effectués rapidement. Une fois la journée terminée, vous pouvez obtenir un ensemble complet de documents nécessaires. Il comprendra un rapport de test, ainsi que des recommandations pour le dépannage et les observations éventuelles.

Toit d'escrime SNiP

SNiP détermine l’ordre d’installation des toitures de clôture. Ces codes et règlements du bâtiment prévoient certaines normes de clôture pour différents types de toitures. Ici, il est indiqué quelle doit être la hauteur de la clôture pour un certain type de toit avec une certaine surface et une certaine pente du toit.

Rampe de toit

En raison des différents types de supports de fixation pour clôture de toit, il peut être installé sur des tuiles métalliques, des toits pliés, des tuiles naturelles, des toits en ardoise, des profilés professionnels, des matériaux à base de bitume.

Des balustrades de toit sont prévues sur les toits des immeubles de grande hauteur et sur les toits utilisés. Le toit de clôture atteint 60 cm au-dessus du toit. Une telle clôture est fixée aux parties encastrées des panneaux par soudage hors du toit ou à l'aide de crémaillères fixées dans les gouttières. La rampe de toit est fixée à l'aide de joints boulonnés à travers des feuilles profilées et des joints sur les chevrons.

Les tests doivent être effectués à la lumière du jour et dans une bonne visibilité des testeurs, avec une mise en œuvre claire des règles de sécurité. Le territoire sur lequel seront effectués les essais devra être clôturé et signalé par des panneaux d’avertissement. Les tests de résistance structurelle sont «statiques».

Selon quelles règles sont testées la résistance de la clôture de toit

Les structures de protection font partie intégrante de la sécurité des personnes sur le toit. De tels éléments sont installés si la pente du toit n’est pas supérieure à 12 degrés. Des essais de la clôture de toit sont effectués obligatoirement pour évaluer le niveau de sécurité et la fiabilité des éléments de protection, prévenir les accidents et effectuer les réparations en temps voulu. S'engager dans la recherche ne peut que les institutions et les professionnels qui possèdent la licence appropriée.
Les éléments de barrière sur le toit sont constitués de:

  • les barrières;
  • crochets spéciaux pour la sécurité;
  • garde de neige;
  • les détenteurs doivent se déplacer en haut du bâtiment pendant les mesures d'évacuation.

Objet des procédures de vérification

Des essais de résistance des clôtures de toit sont effectués après l’installation de la structure afin de déterminer sa qualité, sa capacité à supporter la charge dans son utilisation quotidienne. Des éléments de barrière sont installés sur les maisons, les organisations d’enfants, les bureaux, les entrepôts et d’autres chantiers. L'obligation d'effectuer des opérations de test est prévue par les normes suivantes:

  • GOST R 53254-2009 “Équipement de lutte contre l'incendie. Échelles d'extinction d'incendie fixes. Clôture des toits et des toits. Méthode d'essai. Conditions techniques générales.
  • PPB 01-03 “Réglementations de sécurité incendie dans la Fédération de Russie”.

Procédure pour

L'évaluation du niveau de sécurité et du niveau du dispositif des structures de protection est effectuée par des spécialistes formés disposant d'un équipement spécial. Pour une évaluation correcte, une charge statique est appliquée, ce qui correspond à 1,5 fois le maximum autorisé. Les experts tiennent la charge pendant 2 minutes - et selon les résultats du test sur les obstacles, aucune fissure ni section déformée ne devrait apparaître.

Outre le contrôle de la fiabilité des structures de protection, un contrôle visuel de la qualité de la surface est également réalisé - revêtement de protection et soudure des joints. Après toutes les inspections, les experts rédigent un protocole indiquant que les éléments de la barrière sont conformes aux exigences de la norme de l'État. Et sur les produits étudiés sont attachées des étiquettes avec des données sur les résultats de la recherche.

En ce qui concerne des facteurs tels que la fréquence, les normes indiquent ce qui est requis:

  • Une fois par an pour contrôler l’intégrité des escaliers et des barrières (établir un test de la clôture);
  • 1 fois en 5 ans pour faire des tests de résistance à la charge (établir un protocole).

Afin de vous assurer que les documents fournis par l'organisation d'exécution sont correctement remplis et afin d'éviter la nécessité d'un renouvellement en cas d'inexactitude, nous vous recommandons de considérer un exemple de rapport de test détaillé, présenté ci-dessous.

Protocole sur la réalisation d'essais préventifs de la clôture de toit:

Après la signature du contrat de fourniture de services, les spécialistes deviennent responsables de leur qualité. Et par conséquent - dans plusieurs cas, les accusations portées contre le propriétaire de l’immeuble sont considérées déraisonnables. Par conséquent, il appartient aux spécialistes agréés, et non au propriétaire de l'objet, d'effectuer le travail de vérification.

Que comprend la procédure de vérification?

La norme d'état détermine les paramètres, les dimensions, les types, les méthodes d'inspection, le mode et les règles de recherche. Les exigences GOST sont utilisées dès le début - lors de la création d'un projet, de l'attribution d'un objet à utiliser et de la réalisation de procédures de contrôle.

La liste des opérations de test effectuées comprend les procédures suivantes:

  • révision des dimensions, déviations maximales admissibles;
  • définition des caractéristiques de qualité des joints formés à la suite du soudage;
  • inspecter l'intégrité de la barrière et de la fixation;
  • inspection des caractéristiques de qualité des revêtements protecteurs;
  • établir des exigences pour un emplacement spécifique des structures d'échelle;
  • vérifier la fiabilité des escaliers et des barrières;
  • révision des poutres des connexions d'escalier;
  • l'étude des obstacles du toit pour la fiabilité.

Dans le processus de mise en œuvre des inspections, les enquêtes opérationnelles portent sur la qualité, la présence ou l'absence de dommages, les lacunes, le revêtement anticorrosion. Les montures sont vérifiées.

Les opérations de vérification peuvent être effectuées à tout moment de l’année. Et si les conséquences du contrôle se sont révélées négatives, la réparation est effectuée rapidement. L'équipement utilisé pour l'enquête est testé et fournit des données parfaitement précises. Souvent, le travail est effectué tout au long de la journée, puis la liste de documents correspondante est fournie: protocole, astuces pour la correction des bris et commentaires.

Caractéristiques de SNiP

SNiP définit les caractéristiques de l'installation de clôtures sur le toit. Il existe des différences en fonction des différents types de toiture. La réglementation spécifie la hauteur requise des éléments de barrière et d'autres paramètres importants.

Les clôtures sont installées sur presque tout type de revêtement grâce à des supports spéciaux. Il est possible d'installer les barrières à la fois sur la tuile naturelle et sur la tuile métallique, l'ardoise, le toit plié, le carton ondulé et les matériaux bitumineux.

Si nous parlons de garde-corps, ils sont placés sur des immeubles de grande hauteur sur les toits utilisés. La hauteur de la barrière peut atteindre 60 cm au-dessus du toit. Fixez-les aux parties encastrées des panneaux à l'aide de soudures ou de crémaillères fixées dans la zone d'avant-toit. Le garde-corps est fixé à l'aide de boulons à travers une feuille ondulée et des dispositifs d'étanchéité sur les chevrons.

L'inspection de la résistance des éléments de la barrière est effectuée le matin ou l'après-midi. Assurez-vous d'avoir une bonne visibilité pour garantir le respect des règles de sécurité. La zone de travail est protégée des personnes non autorisées et est signalée par des panneaux spéciaux.

Ainsi, l’audit des clôtures est une procédure importante et sérieuse qui doit être effectuée par des professionnels autorisés à fournir de tels services. Seuls des spécialistes peuvent garantir un test approfondi et de qualité sur la résistance et la fiabilité des éléments de barrière sur le toit.

Test des clôtures de toiture: exigences et normes

Dans la toiture, un rôle particulier est attribué aux éléments de barrière. Ils sont nécessaires pour assurer la sécurité des personnes lors de l'installation, de l'exploitation et de la maintenance du toit. Il convient de noter que les clôtures offrent généralement un niveau de sécurité assez élevé. À propos, dans les pays européens, aucun bâtiment sans éléments de clôture ne peut être mis en service.

Malgré les différences extérieures parfois assez nettes, les toits peuvent être divisés en deux groupes indépendants - en pente et à plat. Et chacun d'entre eux devrait autant que possible être équipé d'une clôture de toit fiable et durable.

Le toit en pente présente une grande diversité et, en fonction de la forme, de la position relative et du nombre de rampes, il est divisé en:

  • les pistes multiples (une, deux ou quatre rampes) souvent utilisées dans la construction privée;
  • lanterneaux avec une pente de toit suffisamment grande, ce qui crée certaines difficultés pour l'installation d'éléments de protection;
  • multi-pinces avec interposition complexe de rampes, pour lesquelles la clôture est également difficile à réaliser.

En ce qui concerne le toit plat, il est devenu populaire ces dernières années dans la construction d’immeubles de bureaux et de chalets. Pratiquement, ce sont des endroits surélevés au-dessus de la rue qui peuvent être utilisés de différentes manières. En termes simples, ils représentent une sorte de balcon, situé sur le toit, qui nécessite nécessairement une clôture fiable et en même temps très esthétique.

Exigences relatives aux clôtures de la toiture: exploitées et non exploitées ↑

Les toits se distinguent non seulement par leur aspect, mais aussi par leur principe d'exploitation.

Clôture pour le toit opéré ↑

Les toits ouvrants se distinguent par la présence d'une base rigide pour la pose de matériaux de toiture. Cela permet aux utilisateurs de s'y rendre en permanence pour effectuer des opérations de maintenance, de réparation, d'installation de tous types d'équipements.

Selon SNiP, pour une toiture située à une hauteur de plus de 10 m et une pente pouvant atteindre 12%, une barrière de toit est indispensable. Pour les toits avec une pente supérieure à 12%, seule la limite inférieure d'altitude change - elle tombe à 7 m.

Les conditions auxquelles doivent satisfaire les clôtures de toiture - GOST 25772 83 - coïncident presque avec les exigences pour des structures similaires sur le balcon. À savoir:

  • avec les données initiales suivantes: la hauteur de la structure est inférieure ou égale à 30 m. La hauteur de la clôture est prise au taux de 1,10 m et de 1,20 m, respectivement;
  • l'installation de la clôture sur le parapet existant réduit sa hauteur à la hauteur de celle-ci;
  • lors du remplissage du cadre de la clôture, la plus grande distance entre les éléments horizontalement - 300 mm et entre le vertical - 100 mm.

Selon le même GOST, en plus du cadre soudé, il est permis de réaliser des clôtures pour le toit à partir d'une structure en treillis métallique équipée d'un écran à charnière en verre spécial.

Clôture pour couverture inutilisée ↑

Dans le cas d'un toit inexploité, une base solide n'est pas nécessaire, car initialement, les personnes ne sont pas censées y pénétrer. Mais comme vous le savez, des situations imprévues sont toujours prévisibles. Par conséquent, des constructions de barrières, telles que des ponts de transition et des échelles spéciales, sont également fournies, ce qui non seulement protège les personnes des chutes, mais permet également de répartir uniformément le poids d'une personne sur le sol.

Les codes de construction sont les mêmes, mais les paramètres techniques, selon GOST 25772-83, sont quelque peu différents:

  • indépendamment de la hauteur du bâtiment et de la hauteur du bâtiment, la plus petite hauteur de la clôture de toit est de 600 mm;
  • la plus grande distance entre les rayonnages et les barres transversales de la structure ne doit pas dépasser 300 mm.

Conditions de construction de base ↑

  • Du point de vue de la structure, ce sont des structures fiables, qui ne nuisent pas à l'apparence du bâtiment, qui doivent être en harmonie avec sa stylistique, qui ne diffèrent pas par la conception et la couleur et qui n'attirent pas l'attention.
  • Afin de garantir la fiabilité de la structure érigée, un métal avec un revêtement de finition est appliqué, lequel est appliqué par la technologie de pulvérisation par poudre. Cette technique peut augmenter considérablement la période de fonctionnement de la clôture.
  • Un autre facteur qui influe sur la fiabilité de la protection est le professionnalisme des artistes qui effectuent l’installation dans le strict respect du SNIP en vigueur.
  • La toiture des clôtures est réalisée avec des agents anti-corrosion (mastics) - ils sont utilisés pour les points de fixation et des bouchons spéciaux pour les zones adjacentes.

Il est recommandé d'installer des ponts de transition supplémentaires vers la clôture de toiture. Grâce à eux, la meilleure sécurité de mouvement est assurée et parfois la quantité de neige accumulée en hiver sur la surface du toit diminue.

Test du toit de clôture: un événement strictement nécessaire ↑

Compte tenu de l’importance des obstacles pour la sécurité du toit, après leur installation, la clôture du toit est testée pour sa durabilité. À la suite de cette procédure, la qualité de la structure et sa capacité à supporter des charges pendant l’utilisation sont déterminées. Une charge statique est placée sur la barrière, ce qui correspond à une fois et demie le maximum possible et dure deux minutes. On pense que la structure a réussi le test, s’il n’ya pas de déformation permanente, d’affaissement et de fissure. À la fin de ces événements, un rapport de test approprié des clôtures de toiture est établi et des étiquettes sont apposées sur les barrières, où des informations sur les résultats obtenus sont indiquées.

Conformément aux exigences de la norme GOST 53254 2009, les clôtures de toit font l'objet d'une enquête non seulement avant la mise en service, mais cette procédure est répétée toutes les cinq ans et un rapport de test est établi. En outre, une fois par an, l'intégrité de la clôture est examinée. Si des dysfonctionnements ou des pannes sont détectés, ils sont réparés (restaurés).

Toit de clôture GOST


GOST R 53254-2009

TECHNOLOGIE DE L'INCENDIE. ÉQUIPE DE FEU STATIONNAIRE EXTÉRIEUR. PROTECTION DU SANG

Conditions techniques générales. Méthodes de test

Équipement d'incendie. Des échelles anti-feu doivent être installées à l'extérieur des bâtiments. Rampes de toit de bâtiments. Conditions techniques générales. Méthodes de test

Date d'introduction 2010-01-01
avec droit d'application anticipée *

_______________________
* Voir l'étiquette "Notes".


Les objectifs et principes de la normalisation dans la Fédération de Russie sont définis dans la loi fédérale n ° 184-З du 27 décembre 2002 sur la réglementation technique. Les règles relatives à l'application des normes nationales de la Fédération de Russie sont GOST R 1.0-2004 «Normalisation dans la Fédération de Russie. Dispositions de base».

1 ÉLABORÉ par l'Institution d'État fédérale "Insigne d'honneur" Ordre russe "Institut de recherche sur la sécurité-incendie" du Ministère de la défense civile, des urgences et des secours en cas de catastrophe (FGU VNIIPO EMERCOM de Russie)

2 INTRODUIT par le Comité technique de la normalisation TC 274 "Sécurité incendie"

4 INSCRIT POUR LA PREMIÈRE FOIS

1 portée

1 portée

1.1 Cette norme s’applique aux feux métalliques et aux escaliers verticaux (y compris les issues d’évacuation et de secours), leurs plates-formes et leurs clôtures, installés en permanence à l’extérieur des bâtiments résidentiels, industriels et publics et des structures utilisées par les services d’incendie pour évacuer sur les toits et les greniers du personnel et des équipements techniques anti-incendie, ainsi que sur la clôture du toit des bâtiments pour assurer la sécurité des travaux effectués.

1.2 La présente norme établit les types, les paramètres de base et les dimensions, les exigences techniques générales, les méthodes d'essai, les règles et procédures permettant d'évaluer la qualité des escaliers et des clôtures de toit.

1.3 Les exigences de la présente norme sont appliquées dès la conception, lors de la mise en service de l'installation et lors des essais périodiques d'évacuation en cas d'incendie et de clôtures de toiture extérieures.

2 références normatives


Cette norme utilise des références normatives aux normes suivantes:

3 Termes et définitions


Dans cette norme, les termes suivants sont utilisés avec les définitions correspondantes:

3.1 échelle verticale: échelle coupe-feu (évacuation) structurellement constituée de deux chaînes verticales parallèles, reliées de manière rigide par des marches transversales.

3.2 échelle d’escalier: échelle coupe-feu (évacuation) constituée structurellement de marches et de plates-formes reliées de manière rigide.

3.3 chaîne: élément longitudinal de la conception de l'échelle auquel sont attachées les marches d'appui.

3.4 mars: structure composée de deux longerons parallèles, reliés rigidement par des marches transversales et montés obliquement à un certain angle.

3.5 poutre: élément d'une construction à échelle au moyen de laquelle elle est attachée à des colonnes de soutien ou à un mur de bâtiment.

3.6 site: structure composée d'une base et de clôtures qui lui sont attachées de manière rigide.

3.7 charge statique: impact externe n'entraînant pas d'accélération des masses déformables et des forces d'inertie.

3.8 déformation résiduelle: distance entre le point de référence sur l'échantillon à tester dans son état d'origine et le même point sur le même échantillon après le retrait de la charge.

4 Classification et paramètres de base

4.1 En fonction des conditions de fonctionnement, des performances et de l’usage de l’escalier, des clôtures, des plates-formes de plancher et des marches d’escalier sont répartis dans les types indiqués dans le tableau 1.

Escalier de secours

P1 - échelle verticale

P1-1 - sans clôture (hauteur jusqu'à 6 m)

MN - pour les escaliers

Plateformes de terrasse et marches d'escalier

F - acier ondulé massif

4.2 Les dimensions principales des escaliers, des plates-formes rectangulaires et des clôtures, des marches verticales et des clôtures, des clôtures de toit et les dimensions entre les éléments de leurs structures doivent correspondre aux valeurs indiquées dans les tableaux et les figures (annexes A à D).

4.3 Dans les endroits où la hauteur du toit dépasse un mètre, il convient de prévoir une sortie de secours.

4.4 Pour une élévation de hauteur de 10 à 20 mètres et dans des endroits où la hauteur du toit varie de 1 à 20 mètres, il convient d'utiliser des échelles d'évacuation en cas d'incendie de type P1; l'élévation à une hauteur supérieure à 20 mètres et les échelles d'évacuation en cas d'incendie de type P2 permettant de soulever une hauteur supérieure à 20 mètres.

4.5 Entre les escaliers des escaliers et entre les mains courantes des clôtures des escaliers, un espace d'au moins 75 mm doit être ménagé.

4.6 Pour les jardins d'enfants, les sols doivent être de type F, marches - types W ou B. La distance entre la marche inférieure de l'échelle et le niveau du sol ne doit pas être supérieure à une marche dans les escaliers.

4.7 Les plates-formes rectangulaires d'échelles verticales permettant d'accéder au toit devraient avoir une longueur d'au moins 0,8 m.

4.8 Il est permis de réaliser la partie inférieure d'une échelle verticale escamotable avec une fixation fiable en position de travail.

4.9 Les clôtures de toit ne doivent pas traverser la sortie du toit depuis les plateformes d'escaliers.

5 exigences techniques

5.1 Les constructions des échelles verticales, des cages d'escalier, des plates-formes, des barrières et des barrières de toit (ci-après «structures») doivent être réalisées conformément aux exigences de la présente norme, GOST 23118, GOST 23120, GOST 25772 et [1] conformément aux dessins d'exécution approuvés d'accord

5.2 Les dimensions principales des structures doivent être conformes aux exigences de la documentation technique pour leur fabrication.

5.3 Le placement et l'installation des structures doivent être conformes aux exigences de la norme GOST 23118, [1] et [2].

5.4 Les soudures des structures doivent être conformes aux normes GOST 5264 et [1]. Les joints d’usine et de montage des éléments de structure ne doivent pas avoir de saillies, bords et bavures tranchants. Sur la surface des structures ne devrait pas être la balance et la rouille.

5.5 Les dessins doivent être ogruntovany et peints conformément aux exigences de GOST 9.032 et [3]. La classe de couverture n'est pas inférieure à la cinquième.

5.6 Les éléments de structure devraient être solidement attachés les uns aux autres et l'ensemble des structures devraient être solidement fixées au mur et au toit du bâtiment. La présence de fissures dans l'étanchéité des poutres dans le mur et les fissures métalliques ne sont pas autorisées.

5.7 Les structures doivent offrir résistance et rigidité lors de l’application de charges d’essai.

5.8 Le marchepied d’une échelle doit supporter une charge d’essai de 1,8 kN (180 kgf) appliquée au centre et dirigée verticalement vers le bas.


où est la hauteur de l'échelle, m;


où est la longueur de la volée d'escalier, m;


où est la surface de l'escalier, m;

5.12 Les escaliers et les toits des bâtiments doivent résister à une charge de 0,54 kN (54 kgf) appliquée horizontalement.

6 méthodes de test

6.1 Nomenclature des indicateurs

6.1.1 La portée des essais et des inspections des escaliers extérieurs fixes, de leurs clôtures ainsi que des clôtures du toit des bâtiments est présentée dans le tableau 2.

Nomenclature des essais et des inspections

La nécessité de tester

au stade de l'acceptation

opérationnel (au moins une fois tous les cinq ans)

1 Vérification des dimensions de base

2 Vérifier les écarts limites de tailles et de formes

3 Contrôle visuel de l'intégrité des structures et de leurs attaches

4 Vérification de la qualité des soudures

5 Vérification de la qualité des revêtements protecteurs

6 Vérification des exigences de l'escalier

7 tests d'échelle pour la force

8 Essais des poutres de la fixation de l'échelle pour la durabilité

9 essais de plates-formes et de volées d'escaliers pour la durabilité

10 essais de garde-corps d'escalier pour la durabilité

11 Essais de résistance des clôtures

6.1.2 Le tableau 3 indique la nomenclature des paramètres des échelles et des clôtures, vérifiée pendant le processus d’essai.

Nomenclature des paramètres des escaliers et des clôtures

Clauses de cette norme

Hauteur de 4 marches

Largeur 5 pas

6 Dimensions de la clôture d'escalier

7 Hauteur de la clôture du quai de sortie

8 Contrôle visuel de l'intégrité des structures et de leurs attaches

9 Vérification des exigences de l'escalier

10 Vérification de la qualité des soudures

11 Vérification de la qualité des revêtements protecteurs

12 essais de force dans les escaliers

13 Essais des poutres de la fixation de l'échelle pour la durabilité

14 essais de plates-formes et de volées d'escaliers pour la durabilité

15 essais de résistance des escaliers

16 tests de renforcement de la résistance des clôtures

6.1.3 Les charges de travail qui doivent supporter les éléments porteurs des échelles et des clôtures du toit sont indiquées dans le tableau 4.

Le nom du transporteur

Charge de travail, kN (kgf)

Marches verticales et marches

Clôtures d'escaliers et de toits d'immeubles

6.1.4 Les escaliers de secours extérieurs et les clôtures de toit doivent être testés lors de la mise en service de l'objet et au moins une fois tous les cinq ans doivent être soumis à des tests périodiques. Les issues de secours extérieures et les clôtures des toits des bâtiments et des structures doivent être maintenues en bon état et au moins une fois par an, il est nécessaire de procéder à une enquête sur l'intégrité de la structure et de procéder à une vérification. En cas de détection de violations de l'intégrité de la structure, celles-ci sont restaurées (réparées) puis testées pour en vérifier la résistance.

6.1.5 Les résultats des tests effectués sur les structures des escaliers et des clôtures de toit installées sur les bâtiments et les structures sont jugés satisfaisants s’ils satisfont aux exigences du présent document.

6.1.6 En cas de résultats insatisfaisants sur l’un des indicateurs, des tests ou des contrôles ne sont effectués qu’après l’élimination des défauts.

6.2 Test

6.2.1 Les essais sont effectués le jour dans des conditions de visibilité visuelle par les testeurs les uns des autres, dans le respect des consignes de sécurité en vigueur.

6.2.2 Le lieu de test doit être clôturé et marqué des panneaux d'avertissement conformément à [4].

6.2.3 Les essais de résistance des structures sont "statiques", les valeurs des charges d’essai étant sélectionnées en fonction de la charge maximale possible de la structure avec un certain facteur de sécurité égal à 1,5.

6.2.4 La charge d'essai doit être créée selon toute méthode excluant la présence d'une personne directement sous la structure soumise à l'essai (par exemple, un treuil avec une boîte de vitesses et un entraînement électrique, une pompe avec un vérin hydraulique, etc.).

6.2.5 Les dimensions principales des structures selon p.3.2 sont contrôlées visuellement à l'aide d'un outil de mesure (ruban à mesurer métallique selon GOST 7502, ligne métallique selon GOST 427, pied à coulisse conforme à GOST 166).

6.2.6 La mise en place et l'installation des structures (p.3.3) sont vérifiées visuellement conformément aux dessins d'exécution et [2].

6.2.7 Le contrôle de la qualité des soudures des joints soudés (p.3.4) est effectué visuellement conformément aux normes GOST 5264 et [1].

6.2.8 La qualité des revêtements de protection contre la corrosion (p. 3.5) est vérifiée visuellement conformément aux normes GOST 9.032 et GOST 9.302. Les structures d'apprêt et de peinture doivent être conformes au revêtement de classe V.

6.2.9 La résistance des marches des échelles verticales et en marche est vérifiée en appliquant une charge de 1,8 kN (180 kgf) au milieu de la marche, verticalement vers le bas (appendice D, figure E.1).

6.2.10 La résistance de la poutre qui fixe l’échelle verticale au mur du bâtiment (appendice D, figure E.2) est vérifiée en appliquant une charge verticale vers le bas avec la valeur calculée par la formule (1) à l’endroit de la fixation de la poutre à l’échelle. En règle générale, les faisceaux sont disposés en parallèle, il est donc recommandé de les tester par paires.

6.2.11 On vérifie la force de la volée d’escalier en appliquant une charge calculée selon la formule (2) appliquée verticalement au milieu (Annexe D, Figure D.3).

6.2.13 On vérifie la résistance de la clôture de l’échelle verticale en appliquant une charge horizontale de 0,54 kN (54 kgf) en des points situés à une distance maximale de 1,5 m les uns des autres sur toute la hauteur de l’échelle.

6.2.14 La résistance des clôtures de marche et de la plate-forme des échelles de marche est vérifiée en appliquant une charge horizontale de 0,54 kN (54 kgf) sur chaque clôture (annexe D, fig.D.5).

6.2.15 La durabilité de la clôture du toit des bâtiments est contrôlée en appliquant une charge horizontale de 0,54 kN (54 kgf) en des points situés à une distance maximale de 10 m les uns des autres sur tout le périmètre du bâtiment.

7 Enregistrement des résultats de test

7.1 Lors des tests, un rapport de test est établi (annexe E).

7.2 Si, à la suite d’essais, un examen visuel a révélé des fissures ou une rupture des joints de soudure (joints) et des déformations permanentes, la structure soumise à l’essai est réputée ne pas avoir satisfait à l’essai.

7.3 Sur toutes les échelles et les clôtures du toit soumises aux essais, des plaques (étiquettes) indiquant les informations relatives aux résultats des essais doivent être fixées. La forme des plaques (étiquettes) et la méthode d'application de l'information, en tenant compte de l'influence des facteurs climatiques, sont déterminées par l'organisme qui effectue les tests.

7.4 En fonction des résultats des tests, il est établi si les escaliers ou les clôtures du toit du bâtiment sont conformes à cette norme.

Annexe A (obligatoire). Éléments d'escaliers

Figure A.1 - Un escalier

________________
* Cette norme n'est pas réglementée.

2 étapes; 3 - barre de support; 4 - coin d'appui

1 portée

1.1 Cette norme s’applique aux feux métalliques et aux escaliers verticaux (y compris les issues d’évacuation et de secours), leurs plates-formes et leurs clôtures, installés en permanence à l’extérieur des bâtiments résidentiels, industriels et publics et des structures utilisées par les services d’incendie pour évacuer sur les toits et les greniers du personnel et des équipements techniques anti-incendie, ainsi que sur la clôture du toit des bâtiments pour assurer la sécurité des travaux

1.2 La présente norme établit les types, les paramètres de base et les dimensions, les exigences techniques générales, les méthodes d'essai, les règles et procédures permettant d'évaluer la qualité des escaliers et des clôtures de toit.

1.3 Les exigences de la présente norme sont appliquées dès la conception, lors de la mise en service de l'installation et lors des essais périodiques d'évacuation en cas d'incendie et de clôtures de toiture extérieures.

2 références normatives

Cette norme utilise des références normatives aux normes suivantes:

GOST 9.032 - 74 Revêtements de peinture. Groupes, spécifications et désignations

GOST 9.302 - 88 Revêtements métalliques et non métalliques. Méthodes de contrôle

GOST 166 - 89 Pieds à coulisse. Conditions techniques

GOST 427 - 75 règles à mesurer en métal. Conditions techniques

GOST 5264 - 80 Soudage à l'arc manuel. Joints soudés

GOST 7502 - 89 Rubans à mesurer en métal. Conditions techniques

GOST 23118 - 99 Structures en acier de construction. Conditions techniques générales

GOST 25772 - 83 Coffrets en acier pour escaliers, balcons et toits. Exigences techniques générales

Remarque - Lors de l’utilisation de cette norme, il est conseillé de vérifier l’effet des normes de référence sur le système d’utilisation utilisé - sur le site officiel de l’organisme national de normalisation de la Fédération de Russie sur Internet ou sur l’index publié annuellement «Normes nationales», publié le 1 er janvier de l’année en cours, et sur les panneaux d’information pertinents publiés annuellement et publiés cette année. Si la norme de référence est remplacée (modifiée), l'utilisation de cette norme doit être guidée par la norme remplacée (modifiée). Si la norme de référence est annulée sans remplacement, la disposition dans laquelle il est fait référence est appliquée dans la partie qui n’affecte pas cette référence.

3 Termes et définitions

Dans cette norme, les termes suivants sont utilisés avec les définitions correspondantes:

3.1 échelle verticale: échelle coupe-feu (évacuation) structurellement constituée de deux chaînes verticales parallèles, reliées de manière rigide par des marches transversales.

3.2 échelle d’escalier: échelle coupe-feu (évacuation) constituée structurellement de marches et de plates-formes reliées de manière rigide.

3.3 chaîne: élément longitudinal de la conception de l'échelle auquel sont attachées les marches d'appui.

3.4 mars: structure composée de deux longerons parallèles, reliés rigidement par des marches transversales et montés obliquement à un certain angle.

3.5 poutre: élément structurel d'un escalier, au moyen duquel il est attaché à des colonnes de support ou à un mur d'un bâtiment.

3.6 site: structure composée d'une base et de clôtures qui lui sont attachées de manière rigide.

3.7 charge statique: impact externe n'entraînant pas d'accélération des masses déformables et des forces d'inertie.

3.8 déformation résiduelle: distance entre le point de référence sur l'échantillon à tester dans son état d'origine et le même point sur le même échantillon après le retrait de la charge.

4 Classification et paramètres de base

4.1 En fonction des conditions de fonctionnement, des performances et de l’usage de l’escalier, des clôtures, des plates-formes de plancher et des marches d’escalier sont répartis dans les types indiqués dans le tableau 1.

Escalier de secours

P 1 - échelle verticale

P 2 - volée d'escalier

P 1-1 - sans clôture (hauteur jusqu'à 6 m)

P 1-2 - avec clôture (hauteur supérieure à 6 m)

MN - pour les escaliers

Mon - pour les atterrissages

VN - pour les échelles verticales

KO - pour un toit sans parapet

KP - pour toiture avec parapet

Plateformes de terrasse et marches d'escalier

F - acier ondulé massif

- à partir d'éléments emboutis

Р - - à partir de bandes sur un bord et acier rond

C - de bandes par bord dans une direction

En acier expansé

4.2 Les dimensions principales des escaliers, des plates-formes rectangulaires et des clôtures, des marches verticales et des clôtures, des clôtures de toit et les dimensions entre les éléments de leurs structures doivent correspondre aux valeurs indiquées dans les tableaux et les figures (annexes A à D).

En même temps, pour les escaliers d’évacuation, les dimensions suivantes doivent être respectées: largeur des marches - pas moins de 0,25 m; la hauteur des clôtures des marches et des plates-formes - pas moins de 1,2 m; la largeur de l'escalier n'est pas inférieure à 0,9 m.

4.3 Dans les endroits où la hauteur du toit dépasse un mètre, il convient de prévoir une sortie de secours.

4.4 Les armes à feu de type P 1 doivent être utilisées pour le levage à une hauteur de 10 à 20 mètres et dans les endroits où la hauteur du toit varie de 1 à 20 mètres. Pour les opérations de levage à une hauteur supérieure à 20 mètres et dans les endroits où la hauteur du toit est supérieure à 20 mètres - feux d'artifice de type P 2

4.5 Entre les escaliers des escaliers et entre les mains courantes des clôtures des escaliers, un espace d'au moins 75 mm doit être ménagé.

4.6 Pour les jardins d'enfants, les sols doivent être de type F, marches - types W ou B. La distance entre le niveau inférieur de l'escalier et le niveau du sol ne devrait pas être supérieure à une étape d'un escalier.

4.7 Les plates-formes rectangulaires d'échelles verticales permettant d'accéder au toit devraient avoir une longueur d'au moins 0,8 m.

4.8 Il est permis de réaliser la partie inférieure d'une échelle verticale escamotable avec une fixation fiable en position de travail.

4.9 Les clôtures de toit ne doivent pas traverser la sortie du toit depuis les plateformes d'escaliers.

5 exigences techniques

5.1 Les constructions des échelles verticales, des cages d'escalier, des plates-formes, des barrières et des barrières de toit (ci-après «structures») doivent être réalisées conformément aux exigences de la présente norme, GOST 23118, GOST 23120, GOST 25772 et [1] conformément aux dessins d'exécution approuvés d'accord

5.2 Les dimensions principales des structures doivent être conformes aux exigences de la documentation technique pour leur fabrication.

5.3 Le placement et l'installation des structures doivent être conformes aux exigences de la norme GOST 23118, [1] et [2].

5.4 Les soudures des structures doivent être conformes aux normes GOST 5264 et [1]. Les joints d’usine et de montage des éléments de structure ne doivent pas avoir de saillies, bords et bavures tranchants. Sur la surface des structures ne devrait pas être la balance et la rouille.

5.5 Les conceptions doivent être apprêtées et peintes conformément aux exigences de GOST 9.032 et [3]. La classe de couverture n'est pas inférieure à la cinquième.

5.6 Les éléments de structure devraient être solidement attachés les uns aux autres et l'ensemble des structures devraient être solidement fixées au mur et au toit du bâtiment. La présence de fissures dans l'étanchéité des poutres dans le mur et les fissures métalliques ne sont pas autorisées.

5.7 Les structures doivent offrir résistance et rigidité lors de l’application de charges d’essai.

5.8 Le marchepied d’une échelle doit supporter une charge d’essai de 1,8 kN (180 kgf) appliquée au centre et dirigée verticalement vers le bas.

5.9 Une poutre pour la fixation d’une échelle verticale sur un mur de bâtiment doit résister à une charge d’essaiballe, déterminé par la formule:

où H est la hauteur de l'escalier, m;

X - le nombre de poutres avec lesquelles l’échelle est attachée au mur, pièces;

À 1 - le coefficient numériquement égal à la hauteur de la partie de l'escalier occupée par une personne (pompier) est pris égal à 2,5 m;

À 2 - la charge maximale créée par une personne (pompier) est supposée être de 1,2 kN (120 kgf);

À 3 - facteur de sécurité, est supposé être de 1,5.

5.10 Une volée d’escalier doit résister à une charge d’essai Pmarche, déterminé par la formule:

où L est la longueur de la marche de l'escalier, m;

K 2 - la charge maximale créée par une personne (pompier) est supposée être de 1,2 kN (120 kgf);

K 3 - facteur de sécurité, est supposé être de 1,5;

K 4 - le coefficient numériquement égal à la taille de la projection d'une personne sur l'horizontale, m 2, est pris égal à 0,5;

X - le nombre de poutres avec lesquelles la marche est fixée au mur, pièces;

α - l'angle du plan de l'escalier par rapport à l'horizontale.

5.11. L'escalier doit supporter la charge d'essai Pcarré, déterminé par la formule:

où S est l'aire de la zone de l'escalier, m 2;

K 2 - la charge maximale créée par une personne (pompier) est supposée être de 1,2 kN (120 kgf);

K 3 - facteur de sécurité, est supposé être de 1,5;

K 4 - le coefficient numériquement égal à la taille de la projection d'une personne sur l'horizontale, m 2, est pris égal à 0,5;

X est le nombre de poutres avec lesquelles la plate-forme est fixée au mur, en p;

5.12 Les escaliers et les toits des bâtiments doivent résister à une charge de 0,54 kN (54 kgf) appliquée horizontalement.

6 méthodes de test

6.1 Nomenclature des indicateurs

6.1.1 La portée des essais et des inspections des escaliers extérieurs fixes, de leurs clôtures ainsi que des clôtures du toit des bâtiments est présentée dans le tableau 2.

Nomenclature des essais et des inspections

La nécessité de tester

sur scène
acceptation

opérationnel
(au moins une fois tous les cinq ans)

1 Vérification des dimensions de base

2 Vérifier les écarts limites de tailles et de formes

3 Contrôle visuel de l'intégrité des structures et de leurs attaches

4 Vérification de la qualité des soudures

5 Vérification de la qualité des revêtements protecteurs

6 Vérification des exigences de l'escalier

7 tests d'échelle pour la force

8 Essais des poutres de la fixation de l'échelle pour la durabilité

9 essais de plates-formes et de volées d'escaliers pour la durabilité

10 essais de garde-corps d'escalier pour la durabilité

11 Essais de résistance des clôtures

6.1.2 Le tableau 3 indique la nomenclature des paramètres des échelles et des clôtures, vérifiée pendant le processus d’essai.

Nomenclature des paramètres des escaliers et des clôtures

Clauses de cette norme

1 hauteur de l'échelle H

2 Longueur de l'échelle L

3 largeur B

Hauteur de 4 marches

Largeur 5 pas

6 Dimensions de la clôture d'escalier

7 Hauteur de la clôture du quai de sortie

8 Contrôle visuel de l'intégrité des structures et de leurs attaches

9 Vérification des exigences de l'escalier

10 Vérification de la qualité des soudures

11 Vérification de la qualité des revêtements protecteurs

12 essais de force dans les escaliers

13 Essais des poutres de la fixation de l'échelle pour la durabilité

14 essais de plates-formes et de volées d'escaliers pour la durabilité

15 essais de résistance des escaliers

16 tests de renforcement de la résistance des clôtures

6.1.3 Les charges de travail qui doivent supporter les éléments porteurs des échelles et des clôtures du toit sont indiquées dans le tableau 4.

Le nom du transporteur

Charge de travail, kN (kgf)

Marches verticales et marches

Clôtures d'escaliers et de toits d'immeubles

6.1.4 Les escaliers de secours extérieurs et les clôtures de toit doivent être testés lors de la mise en service de l'objet et au moins une fois tous les cinq ans doivent être soumis à des tests périodiques. Les issues de secours extérieures et les clôtures des toits des bâtiments et des structures doivent être maintenues en bon état et au moins une fois par an, il est nécessaire de procéder à une enquête sur l'intégrité de la structure et de procéder à une vérification. En cas de détection de violations de l'intégrité de la structure, celles-ci sont restaurées (réparées) puis testées pour en vérifier la résistance.

Les tests et les enquêtes annuelles doivent être effectués par des organisations disposant d'un personnel qualifié, d'un matériel de test certifié et d'instruments de mesure et des résultats de sa vérification.

6.1.5 Les résultats des tests effectués sur les structures des escaliers et des clôtures de toit installées sur les bâtiments et les structures sont jugés satisfaisants s’ils satisfont aux exigences du présent document.

6.1.6 En cas de résultats insatisfaisants sur l’un des indicateurs, des tests ou des contrôles ne sont effectués qu’après l’élimination des défauts.

6.2 Test

6.2.1 Les essais sont effectués le jour dans des conditions de visibilité visuelle par les testeurs les uns des autres, dans le respect des consignes de sécurité en vigueur.

6.2.2 Le lieu de test doit être clôturé et marqué des panneaux d'avertissement conformément à [4].

6.2.3 Les essais de résistance des structures sont «statiques», les valeurs des charges d’essai étant choisies parmi les conditions de charge maximale possible de la structure avec une certaine marge de sécurité égale à 1,5.

6.2.4 La charge d'essai doit être créée selon toute méthode excluant la présence d'une personne directement sous la structure testée (par exemple, un treuil avec une boîte de vitesses et un entraînement électrique, une pompe avec un cylindre hydraulique, etc.).

L'utilisation d'instruments de mesure modernes tels qu'un télémètre laser, etc. est autorisée. p.

Les écarts maximum de tailles ne doivent pas dépasser les valeurs spécifiées dans GOST 25772.

6.2.6 La mise en place et l'installation des structures (clause 3.3) sont vérifiées visuellement conformément aux dessins d'exécution et [2].

6.2.7 Le contrôle de la qualité des joints de soudure (article 3.4) est effectué visuellement conformément aux normes GOST 5264 et [1].

6.2.8 La qualité des revêtements de protection contre la corrosion (chapitre 3.5) est vérifiée visuellement conformément aux normes GOST 9.032 et GOST 9.302. Les structures d'apprêt et de peinture doivent être conformes au revêtement de classe V.

6.2.9 La résistance des marches des échelles verticales et en marche est vérifiée en appliquant une charge de 1,8 kN (180 kgf) au milieu de la marche, verticalement vers le bas (appendice D, figure E.1).

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

Les tests sont soumis à chaque cinquième échelon de l’échelle.

6.2.10 La résistance de la poutre fixant l’échelle verticale au mur du bâtiment (annexe D, figure E.2) est vérifiée en appliquant une charge verticale de Pballe, calculé par la formule (1), à l'endroit de la fixation de la poutre à l'escalier. En règle générale, les faisceaux sont disposés en parallèle, il est donc recommandé de les tester par paires.

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

6.2.11 La résistance de l'escalier est vérifiée en appliquant une charge Pmarche, calculé par la formule (2), appliquée verticalement au milieu (annexe D, figure D. 3).

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

6.2.12 La résistance de la plate-forme de l'échelle est testée en appliquant une charge répartie Pcarré (Annexe D, Fig. D.4), calculée par la formule (3).

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

6.2.13 On vérifie la résistance de la clôture de l'échelle verticale en appliquant une charge horizontale de 0,54 kN (54 kgf) en des points situés à une distance maximale de 1,5 m l'un de l'autre sur toute la hauteur de l'échelle.

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

6.2.14 La résistance des clôtures de marche et de la plate-forme des échelles de marche est vérifiée en appliquant une charge horizontale de 0,54 kN (54 kgf) sur chaque clôture (annexe D, figure D.5).

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

6.2.15 La durabilité de la clôture du toit des bâtiments est contrôlée en appliquant une charge horizontale de 0,54 kN (54 kgf) en des points situés à une distance maximale de 10 m les uns des autres sur tout le périmètre du bâtiment.

La charge est maintenue pendant 2 minutes. Après le retrait de la charge, il ne devrait y avoir aucune déformation résiduelle ni violation de l'intégrité de la structure.

7 Enregistrement des résultats de test

7.1 Lors des tests, un rapport de test est établi (annexe E).

7.2 Si, à la suite d’essais, un examen visuel a révélé des fissures ou une rupture des joints de soudure (joints) et des déformations permanentes, la structure soumise à l’essai est réputée ne pas avoir satisfait à l’essai.

7.3 Sur toutes les échelles et les clôtures du toit, soumises à des essais, des plaques (étiquettes) indiquant les informations sur les résultats des essais doivent être fixées. La forme des plaques (étiquettes) et la manière dont les informations sont appliquées, en tenant compte de l'impact des facteurs climatiques, sont déterminées par l'organisme qui effectue les tests.

Les informations sur les échelles extérieures ou les clôtures de toiture défectueuses (non testées) doivent impérativement être transmises au personnel de la caserne des pompiers, dans la zone de départ où se trouve l'objet.

7.4 En fonction des résultats des tests, il est établi que les escaliers ou les clôtures du toit du bâtiment sont conformes à cette norme.

Annexe A
(obligatoire)
Éléments d'escaliers